1 min de lecture Élections départementales

Élections départementales 2015 : Sophie Dessus rappelle l'utilité du conseiller départemental

La députée-maire d'Uzerche (Corrèze) Sophie Dessus (PS) explique que le conseiller "départemental", selon la nouvelle appellation, est un interlocuteur utile pour les citoyens.

RTL Midi -  Christelle Rebière RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
Départementales 2015 : Sophie Dessus rappelle l'utilité du conseiler départemental Crédit Image : Pascal Lachenaud / AFP | Crédit Média : Yaël Goosz | Durée : | Date : La page de l'émission
Yaël Goosz et James Abbott

À 5 jours des élections départementales, les électeurs ne comprennent pas toujours à quoi servent les conseils généraux, qui gèrent pourtant toute l'action sociale. Après Bernadette Chirac lundi, Sophie Dessus, qui a été conseillère générale de Corrèze depuis 1998, raconte à son tour comment elle s'est sentie utile grâce son mandat.

"J'étais dans ma commune à Uzerche, où les habitants du canton me demandent énormément de rendez-vous, situe-t-elle. Et ce jour-là, c'était une personne qui avait une grande difficulté avec des remboursements et des allocations. Ce qui est terrible, c'est que lorsqu'ils appellent leur caisse (d'assurance maladie) personne ne leur répond. Et quand j'appelais en tant que conseillère générale, on me répondait. Rien que ça ce n'était pas normal."

"Cette personne, et d'autres, m'ont dit, 'merci, quand on sort de chez vous c'est peu comme lorsqu'on va chez le médecin, on est déjà à moitié guéri'. C'est là que je me dis : 'au moins j'ai pu servir à quelque chose'."

Le vrai lien humain, c'est ça la politique pour moi

Sophie Dessus
Partager la citation

La conseillère générale, réélue au premier tour en 2011 avec plus de 51% des voix, ne se représentera pas cette année. Elle reste persuadée que le conseiller départemental est nécessaire au lien "humain" entre les citoyens.

À lire aussi
Jacques Bompard, maire extrême-droite de la ville d'Orange (Vaucluse) extrême droite
Orange : deux partis d'extrême droite au second tour

"C'est une petite chose que personne d'autre ne voit à part la personne avec qui on a créé ce lien. Des vrais liens humains qui se créent, et c'est ça la politique pour moi. Si il y a bien une chose qui nous manque dans ce monde virtuel où tout est informatisé, où tout va vite, c'est l'humain, la relation. Tant que le conseiller général jouera ce rôle-là, il faut le maintenir."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections départementales Politique Corrèze
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants