1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Élections départementales 2015 : pourquoi le conseiller général va devenir conseiller départemental
1 min de lecture

Élections départementales 2015 : pourquoi le conseiller général va devenir conseiller départemental

REPLAY - Le terme de "conseiller général" va disparaître pour muer en "conseiller départemental" dans un but de clarté. Un changement qui a un coût.

Les présidents des Conseils départementaux (anciennement conseils généraux) sont élus jeudi 2 avril (illustration)
Les présidents des Conseils départementaux (anciennement conseils généraux) sont élus jeudi 2 avril (illustration)
Crédit : AFP
Vincent Derosier & James Abbott

Ça fait près de 10 ans que les départements réclament un changement de vocabulaire parce que les conseillers généraux se sont rendus compte que les Français connaissent leur maire, leur député, mais pas du tout leur conseiller général. Ils ne faisaient pas le rapport avec le département. Dans la loi de 2012 sur le mode de scrutin, Manuel Valls, alors ministre de l'Intérieur leur a donné satisfaction.

C'est ainsi que les électeurs ne voteront plus pour les élections cantonales mais pour les élections départementales. Si vous êtes rétifs au changement, vous avez le droit de parler de conseiller général jusqu'au 2 avril, date de l'élection des nouveaux présidents.

Ce changement a un coût

Ce n'est pas la première fois que ces élus changent de nom. Juste après la révolution de 1789 et la création des départements, les premiers élus s'appellent conseillers départementaux. Ils seront remplacés quelques années plus tard par les conseillers généraux que vous connaissez aujourd’hui.

Ce changement de sémantique est censé simplifier la vie des électeurs. Mais tout ça n'est pas gratuit. Il va falloir changer les panneaux, la signalétique, le papier à lettre, les uniformes des agents ou les applications informatiques. Certains conseils vont surement profiter de l'occasion pour changer de logo.

À lire aussi

Dans son département de Côte-d'Or, François Sauvadet a estimé que ça lui coûterait 2 millions d'euros. Pas question de faire cette dépense ont déjà annoncé certains départements.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/