1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Élections départementales 2015 : pourquoi élit-on un binôme ?
1 min de lecture

Élections départementales 2015 : pourquoi élit-on un binôme ?

ÉCLAIRAGE - Les partis politiques sont obligés de présenter deux candidats par canton lors des élections départementales du 22 et 29 mars afin de faire progresser la parité et éviter l'absentéisme.

Affiches électorales pour les départementales à Valence d'Agen, le 11 mars 2015 (illustration).
Affiches électorales pour les départementales à Valence d'Agen, le 11 mars 2015 (illustration).
Crédit : AFP / PASCAL PAVANI
Départementales 2015 : Pourquoi élit-on un binôme ?
01:44
Dominique Tenza & James Abbott

Pourquoi cette année devons-nous voter pour des binômes homme-femme ? Tout simplement, parce qu'il n'y a pas suffisamment de femmes aujourd'hui dans les conseils généraux. Or, c'est écrit noir sur blanc dans notre constitution dans l'article 1er : "La loi doit favoriser l'égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux".

Et il suffit de regarder les chiffres, c'est loin d'être le cas, notamment dans les départements, où les femmes ne représentent que 15% des élus. C'est mieux qu'il y a 30 ans, où elles n'étaient que 4%, mais on est très loin de la parité, avec quelques cas "extrêmes".

Plus de femmes, plus de jeunes

En Haute-Corse par exemple, il n'y a qu'une seule femme parmi les 30 élus. Même situation en Haute-Savoie avec une sur 32. Celui qui remporte la palme est le Tarn-et-Garonne qui ne contient qu'une seule femme, qui n'a même pas été élue. Elle était suppléante du titulaire qui a dû quitter son poste car il cumulait trop.

La loi adoptée, en avril 2013, va révolutionner le visage des conseils départementaux. Cela va créer un afflux de nouvelles candidates, de nouvelles têtes. Et cela devrait faire baisser la moyenne d'âge des futurs conseils départementaux, car aujourd'hui, 4% seulement des élus ont moins de 40 ans.

Une baisse du nombre de mandats cumulés

À lire aussi

Deuxième conséquence, cela devrait aussi faire baisser le nombre de mandats cumulés. Car c'est un baptême électoral pour beaucoup de ces femmes qui se présentent aujourd'hui. Contrairement à leurs collègues masculins qui sont déjà nombreux, eux, à exercer plusieurs mandats. Une baisse de l'absentéisme dans les futures assemblées est donc espérée, avec des élus intégralement dévoués à leur département.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/