1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Élections départementales 2015 : pour qui allons-nous voter les 22 et 29 mars ?
2 min de lecture

Élections départementales 2015 : pour qui allons-nous voter les 22 et 29 mars ?

ÉCLAIRAGE - À moins de deux semaines des élections départementales, "RTL" revient sur le profil des candidats et leur rôle une fois élus.

Des bulletins de vote.
Des bulletins de vote.
Crédit : AFP

Les 22 et 29 mars prochains les électeurs vont voter pour choisir les conseillers départementaux qui siégeront au conseil départemental. L'occasion pour RTL de revenir sur le profil des candidats.

80% de renouvellement et parité absolue

Un grand vent de fraîcheur va souffler dans nos départements. Parce que dans 8 cas sur 10, les candidats ne sont pas des conseillers généraux sortants. 80% de renouvellement, c'est énorme. Ils siégeront une à deux fois par mois et gagneront entre 1500 et 2600€ bruts mensuels.

La grande innovation de ce mode de scrutin : nous votons pour des binômes homme-femme. Cela veut dire que la moitié des candidats sont des candidates. Selon l'institut Harris Interactive qui a compilé toutes les données du ministère de l'Intérieur, la moyenne d'âge est de 51 ans.

Le Front national présente à la fois le candidat le plus jeune et le plus vieux : 18 ans et 92 ans. Le FN présente même une candidate suppléante de 99 ans dans le Cantal. Si elle devait l'exercer, elle terminerait son mandat à 105 ans. Parce que, rappelons-le, les conseillers départementaux seront élus pour 6 ans.

Quel est le rôle des conseillers départementaux ?

À lire aussi

Leur utilité n'est pas la même dans les zones rurales et urbaines. Au-delà de leur vote sur les routes, les collèges, ils jouent un rôle d'assistance sociale dans les cantons. Un rôle d'élu de terrain. Leur pouvoir est donc plus important dans les zones rurales.

C'est beaucoup moins vrai dans les zones urbaines. Et c'est bien pour cela que l'on songe à les faire disparaître dans les zones très denses, notamment autour de Paris. Parce que là, on cumule la commune, l'intercommunalité, le département, bientôt la métropole et la région. Dans ce mille-feuille, le conseiller départemental est généralement méconnu voire inconnu et son pouvoir totalement dilué.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/