2 min de lecture Élections départementales

Départementales 2015 : EELV désigné grand perdant du scrutin et un MoDem transparent

Avec un score national de 2%, EELV apparaît comme le grand perdant de l'élection pourtant ces résultats masquent une réalité plus complexe, avec 0,27% des voix, le MoDem est sacré dernière formation centriste.

La secrétaire nationale d'EELV Emmanuelle Cosse.
La secrétaire nationale d'EELV Emmanuelle Cosse.
Marion Dubreuil
Marion Dubreuil
Journaliste RTL

Au lendemain du premier tour des départementales, l'heure est aux premiers bilans et il n'est pas bon pour Europe Écologie Les Verts, largement désigné comme le grand perdant du scrutin et le MoDem comme le grand absent. Avec 2% des voix à l'échelle nationale, EELV semble faire son mea culpa... Ses cadres du moins. La secrétaire nationale, Emmanuelle Cosse et Jean-Vincent Placé, le patron des sénateurs écologistes, se prononcent pour un rapprochement avec le gouvernement.

EELV présent dans 950/2.054 cantons

Comme si les alliances avec le Front de Gauche ou bien les listes autonomes d'EELV avait conduit le parti à la déroute de quoi alimenter la fronde contre Cécile Duflot. Cependant, ces 2% ne sont pas à analyser au pied de la lettre si l'on en croit Julien Bayou. Le porte-parole du parti n'a pas décoléré pendant la soirée électorale précisant sur Twitter que "EELV est présent dans moins de 50% des cantons et en autonomie que dans 1/6ème". En effet EELV n'apparaît que dans 950/2.054 cantons.

Même son de cloche chez le secrétaire national adjoint en charge des élections. David Cormand évoque le chiffre de 10% des voix dans les cantons où EELV est présent, soit 8 points de plus que les chiffres avancés à l'échelle nationale. Il va jusqu'à dénoncer une "opération pipotage du ministère de l'Intérieur sur les 2%". 

Pas de quoi réconcilier EELV et la majorité socialiste. Le débat sur une éventuelle participation au gouvernement n'est pas tranchée. Au final, ce premier tour laisse EELV exsangue avec des résultats illisibles et une stratégie indécise.  

Le MoDem transparent derrière l'UDI et l'UC

À lire aussi
Jacques Bompard, maire extrême-droite de la ville d'Orange (Vaucluse) extrême droite
Orange : deux partis d'extrême droite au second tour

Avec 0,27% des voix à l'échelle nationale - derrière l'Union Centriste - le MoDem apparaît comme le grand absent de l'élection. D'ailleurs le parti centriste ne fait pas mention de ses résultats sur son site au lendemain du premier tour. Seul François Bayrou essaie de faire entendre sa voix notamment contre "le ni-ni" qui implique l'absence de consigne de vote à l'UMP en cas de duel FN/PS.

Une stratégie peu lisible, le MoDem est noyé dans l'alliance UMP-UDI-UC-MoDem qui a recueilli 29,51% des voix au premier tour. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections départementales EELV Parti socialiste
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants