2 min de lecture Dominique Strauss-Kahn

Depardieu en DSK : la bande-annonce sulfureuse du film dévoilée

VIDÉO - En pleine ouverture du Festival de Cannes, une première bande-annonce du long-métrage d'Abel Ferrara sur l'affaire DSK avec Gérard Depardieu, a été diffusée sur la Croisette mercredi 15 mai.

Une image de la bande-annonce du film "Welcome to New York", signé Abel Ferrara
Une image de la bande-annonce du film "Welcome to New York", signé Abel Ferrara Crédit : Capture d'écran Dailymotion
micro générique
La rédaction numérique de RTL

Gérard Depardieu qui incarne Dominique Strauss-Kahn, Jacqueline Bisset dans le rôle d'Anne Sinclair : on connaissait déjà le casting de Welcome to New York. Le film d'Abel Ferrara sur l'affaire DSK à peine achevé, un premier teaser a été dévoilé mercredi, deux ans jour pour jour après l'arrestation de l'ancien patron du FMI à New York.

Sur cette bande-annonce de près d'une minute et demi, mise en ligne sur Internet au premier jour du Festival de Cannes, s'enchaînent des images de femmes dénudées, de gros cigares et de soirées où le champagne coule à flots. Le tout sur fond sonore disco entrecoupé de soupirs.

La bande-annonce s'arrête dans la fameuse chambre de l'hôtel new yorkais sur le face à face entre DSK sortant de la douche seulement vêtu d'une serviette et la femme de chambre, Nafissatou Diallo, une rencontre qui allait provoquer la chute et la honte planétaires de l'ancien directeur du FMI.

"Fuite" malencontreuse ou intentionnelle ?

Selon la maison de production du film, Wild Bunch, qui dénonce une "fuite", ces images constituent "un matériel de pré-vente destiné à être montré aux acheteurs étrangers potentiels" au marché du film de Cannes, "et non au grand public". Mais des journalistes présents sur la Croisette affirment que le producteur de Wild Bunch, Vincent Maraval, a été vu mercredi dans un restaurant cannois en train de montrer sur sa tablette à qui voulait les sulfureuses images du long métrage.

Welcome to New York
retrace le scandale du Sofitel qui a fait tomber en 2011 Dominique Strauss-Kahn, alors favori pour représenter le Parti socialiste à l'élection présidentielle française. "Ça valait quand même la peine", voit-on lâcher Depardieu/DSK dans la petite vidéo.

À lire aussi
OEIL-REPUBLIQUE_POP_795x530 RTL Originals
L’œil de la République : Duhamel revient sur l'affaire DSK et confie ne pas vouloir le revoir

Tailleur strict, bras croisés réprobateurs, Jacqueline Bisset campe une Anne Sinclair apparemment combative. Le rôle était initialement prévu pour Isabelle Adjani. Mais l'actrice française s'était retirée du projet, invoquant son refus de "l'intrusion destructrice dans la sphère privée de ces deux personnalités".


À noter que Gérard Depardieu a refusé d'être payé pour tourner ce film. Grand prince ? Pas vraiment ! Voici un an, l'acteur disait vouloir jouer DSK car il ne l'aimait pas. À la fin du mois d'avril, le Petit Journal de Canal + avait révélé les coulisses du tournage. À cette occasion, l'acteur français désormais installé en Russie avait eu un comportement pour le moins étrange...

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Dominique Strauss-Kahn Gérard Depardieu Cinéma
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants