1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Défaite de Nicolas Sarkozy : la gauche a-t-elle perdu son meilleur adversaire ?
1 min de lecture

Défaite de Nicolas Sarkozy : la gauche a-t-elle perdu son meilleur adversaire ?

Cette défaite surprise n'est pas forcément ce qui pouvait arriver de mieux à la gauche qui voyait dans l'ancien chef de l'État l'adversaire le moins difficile à battre en 2017.

C'est la fin d'une carrière de quarante ans pour Nicolas Sarkozy
C'est la fin d'une carrière de quarante ans pour Nicolas Sarkozy
Crédit : SIPA
Olivier Bost

C'est la surprise de ce premier tour de la primaire de la droite : l'élimination de Nicolas Sarkozy qui n'a récolté que 21,4% des voix. Cette défaite surprise n'est pas forcément pour plaire à la gauche qui voyait dans l'ancien chef de l'État l'adversaire le moins difficile à battre en 2017.

François Hollande l'a dit à ses proches : "Rien ne se passe jamais comme prévu". Le résultat détonnant de ce premier tour, vu de l'Élysée, constitue malgré tout une bonne nouvelle. "Cela veut dire que tout est encore possible", a expliqué un proche du chef de l'État. Car François Fillon a gagné plus de trente points en quinze jours, ont relevé les proches de Hollande

L'autre enseignement de ce premier tour, c'est qu'il en sort pour François Hollande un projet à droite réactionnaire et autoritaire. "Un projet très dur économiquement et socialement", ajoute-t-on à Matignon. Les proches de Manuel Valls estiment désormais que la présidentielle sera l'occasion d'une confrontation très claire entre la gauche et la droite. Reste à savoir qui représentera la gauche : François Hollande, Manuel Valls ou... une surprise ? Une de plus. Qui sera face à la droite ?

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/