1 min de lecture Vidéo

"Déchéance de nationalité : les socialistes étaient réservés, ils s'apaisent, Les Républicains étaient favorables, ils reculent", dit Alain Duhamel

REPLAY / ÉDITO - La déchéance de nationalité, commence à convaincre les députés socialistes quand ceux de droite doutent de plus en plus.

micro generique La semaine politique d'Alain Duhamel Alain Duhamel
>
"Déchéance de nationalité : les socialistes étaient réservés, ils s'apaisent, Les Républicains étaient favorables, ils reculent", dit Alain Duhamel Crédit Image : Damien Rigondeaud | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
La Semaine Politique - Duhamel
Alain Duhamel Journaliste RTL

La révision constitutionnelle, portant sur l'état d'urgence et la déchéance de nationalité, est-elle menacée alors que le processus parlementaire est lancé ? Pour Alain Duhamel, la constitutionnalisation de l'état d'urgence n'est pas menacée puisque "la grande majorité des députés à envie et peut-être besoin, électoralement, de voter", la prolongation de l'état d'urgence. Les choses sont moins sûres pour la déchéance de nationalité. 'Le texte a été bousculé, ballotté, amendé et réécrit", rappelle-t-il. De nombreuses critiques ont été émises. "Ça aurait été beaucoup plus simple si on avait plutôt choisi l'indignité nationale. Mais comme ça n'a pas été fait, il faut faire avec", analyse l'éditorialiste. 

Au bout du compte, les oppositions sont-elles de principe, de symbole, de posture politique ou de politique politicienne ? "Au départ, elles ont été de principe, parce que tout le monde était sous le coup de l'émotion. Ensuite, elles ont largement été d'ordre juridique. Maintenant, il faut le dire, elles sont devenues extrêmement politiques de tous les côtés", juge Alain Duhamel. "Pour simplifier, les élus socialistes qui étaient réticents se réchauffent et les élus de droite, qui étaient favorables se refroidissent". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vidéo Réforme constitutionnelle Gouvernement
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants