2 min de lecture Réforme constitutionnelle

Déchéance de nationalité : "L'illustration de la politique cul par-dessus tête", déplore Alba Ventura

REPLAY / ÉDITO - La journaliste revient sur la déchéance de nationalité, un infernal bourbier dans lequel le gouvernement est en train de s'enfoncer.

L'Edito Politique - Olivier Bost L'Edito politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Déchéance de nationalité : "L'illustration de la politique cul par-dessus tête", déplore Alba Ventura Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura et Loïc Farge

Manuel Valls a annoncé mardi 12 janvier qu'il présenterait lui-même au Parlement le texte sur la révision constitutionnelle, en particulier celui sur la déchéance de nationalité. Christiane Taubira restera sur le banc des ministres, silencieuse. On n'a jamais vu cela. Peut-on croire qu'il y a encore un Français qui comprend ce que veut faire le gouvernement dans cette affaire ? Nous sommes deux mois après les attentats. Deux mois après l'annonce par François Hollande de l'inscription dans la Constitution de la déchéance de nationalité pour les binationaux nés français. 

Et quel est le topo ? Nous avons d'abord une garde des Sceaux, censée porter le texte, qui s'oppose publiquement au projet du Président. Une ministre de la Justice qui est hors-jeu. C’est-à-dire que la ministre de la Justice ne s'occupe plus de la justice. Enfin si, elle s'occupe seulement de la justice qui l'intéresse ! Tout cela parce que François Hollande ne veut pas qu'elle quitte le gouvernement pour ne pas avoir une opposante à l'extérieur. Donc la cohérence est sacrifiée sur l'autel de petits calculs électoraux.
Par ailleurs, on a 90% des députés PS qui sont contre, aucun volontaire pour être le rapporteur de ce texte. Le PS lui-même soutien le projet du Président comme la corde soutient le pendu. On a un pouvoir qui, dans un numéro de contorsionniste jamais égalé, tente de trouver la formule qui permettra de contenter les socialistes sans désavouer le Président. Un pouvoir qui, il faut le rappeler, n'est pour le moment soutenu dans cette proposition que par les Républicains et le Front national. Cela risque peut-être de ne pas durer. Ce débat sur la déchéance, c'est quand même l'illustration de la politique cul par-dessus tête 

Nous avons un pouvoir qui transforme tout en plomb !

Alba Ventura
Partager la citation

Au fond, le problème c'est la crédibilité, la cohérence et la sincérité. La crédibilité, elle est perdue ; la cohérence, elle est absente ; la sincérité, on en vient à en douter. Au moment des régionales, le message des Français était pourtant clair : ils demandaient à changer de façon de gouverner, ils demandaient plus de lisibilité, plus de clarté et un cap. Au lieu de ça, tout s'enlise, tout tourne à vide. C'est un pouvoir qui transforme tout en plomb !

Citons les paroles terribles d'un ministre "désabusé" - et le mot est faible - qui a passé un week-end difficile (encore un) dans son fief : "Tout ce qui  ce passe en ce moment est dévastateur. Les gens que j'ai croisé m'ont dit : il est temps que ça se termine ce quinquennat".

Les carnets du jour

À lire aussi
Le fronton du Conseil constitutionnel environnement
Protection de l'environnement dans le 1er article de la Constitution : ce qui va changer

Le mea culpa de Jean-François Copé. "Je n'aurais pas dû m'entêter, j'aurais dû réclamer une nouvelle élection", déclare l'ancien patron de l'UMP en évoquant la guerre fratricide entre lui et François Fillon pour la tête du parti. Jean-François Copé, qui revient sur la scène politique, publie un livre Le sursaut français (éditions Stock, sortie le 20 janvier). Il sera le 19 janvier l'invité du Divan de Marc-Olivier Fogiel sur France 3.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Réforme constitutionnelle François Hollande Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants