1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Déchéance de nationalité : "François Hollande et Manuel Valls défendent aujourd'hui ce qu'ils condamnaient hier", lance Brice Hortefeux
1 min de lecture

Déchéance de nationalité : "François Hollande et Manuel Valls défendent aujourd'hui ce qu'ils condamnaient hier", lance Brice Hortefeux

REPLAY - REPLAY / INVITÉ RTL - L'ancien ministre de l'Intérieur condamne la "confusion" qui règne à gauche sur cette réforme constitutionnelle qui fait largement débat.

Brice Hortefeux, invité de RTL, le 13 janvier 2016
Brice Hortefeux, invité de RTL, le 13 janvier 2016
Crédit : Cécile de Sèze / RTL.fr
"Nicolas Sarkozy suscite très largement une adhésion", garantit Brice Hortefeux
00:09:34
Pour Brice Hortefeux, il faut rétablir le contrôle aux frontières "de manière durable"
00:00:50
"Nous, Les Républicains, sommes aujourd'hui la première force électorale, la première force territoriale, la première force militante"
00:00:50
"La vague des aveux politique va encore enfler", décrypte Nicolas Domenach
00:03:43
Déchéance de nationalité : "François Hollande et Manuel Valls défendent aujourd'hui ce qu'ils condamnaient hier", lance Brice Hortefeux
00:09:48
Claire Gaveau
Claire Gaveau

La question de la déchéance de nationalité continue de faire débat. Alors qu'elle est largement contestée à gauche, celle-ci fait la quasi-unanimité à droite. Brice Hortefeux en est un nouvel exemple. "La première réalité, c'est que chez les Républicains, ce sont les convictions, chez eux c'est la confusion. Nous sommes clairs, nous sommes pour cette mesure et nous sommes sans doute les premiers à l'avoir proposée car nous avons la conviction qu'elle respecte les principes républicains", a-t-il lancé. 

Pour étayer ses propos, le député européen n'hésite pas à faire référence au Contrat social de Jean-Jacques Rousseau : "Quand on attaque la Nation, on s'exclut de la Nation". Une chose est sûre, la déchéance de nationalité est une mesure "efficace". "Elle aboutit concrètement à ce qu'un terroriste déchu de sa nationalité quitte le territoire et ce qu'attendent les Français, c'est qu'il y ait moins de terroristes", détaille-t-il.

Je comprends le mal qu'a Christiane Taubira à les suivre

Brice Hortefeux

Et si François Hollande et Manuel Valls prônent aujourd'hui cette réforme constitutionnelle, malgré de fortes contestations au sein même du gouvernement, Brice Hortefeux garde en tête les positions passées même s'il prône avant tout "la sécurité de nos concitoyens". "François Hollande et Manuel Valls défendent aujourd'hui, ce qu'ils condamnaient hier", regrette-t-il. "Je ne vais pas oublier toutes les contorsions. François Hollande avait répondu par un 'non' tonitruant alors que Manuel Valls parlait d'une mesure nauséabonde... Je comprends le mal qu'a Christiane Taubira à les suivre", critique-t-il. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.