1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Décès de Simone Veil, femme de lettres et membre de l'Académie Française
1 min de lecture

Décès de Simone Veil, femme de lettres et membre de l'Académie Française

VIDÉO - Auteure du succès littéraire "Une Vie", Simone Veil a remplacé Pierre Messmer à l'Académie en 2008. La nomination d'une femme féministe dans cette institution conservatrice était une révolution.

Manon Bricard

Symbole de la cause féministe, Simone Veil s'est éteinte le 30 juin 2017, à l'âge de 89 ans. Cette éminente femme politique, louée pour sa loi dépénalisant l'IVG en 1975, était également femme de lettres et auteure d'une autobiographie, intitulée Une Vie. Vendu en France à plus de 550.000 exemplaires, l'ouvrage revient notamment sur sa déportation à Auschwitz. 


Suite à ce succès littéraire, elle présente sa candidature à l'Académie française pour reprendre le fauteuil de Pierre Messmer, décédé peu de temps auparavant. Elle est élue le 20 novembre 2008 dès le premier tour du scrutin, presque à l'unanimité. Elle rejoint le rang très fermé des "Immortels", surnom donné aux membres de l'institution littéraire. Sur son épée, elle y fait graver "78951", son numéro de matricule inscrit à Auschwitz.

Sa nomination marque un tournant pour l'institution littéraire, souvent perçue comme vieillie et conservatrice. Depuis 1980, seules huit femmes ont endossé l'habit d'Académicienne. Simone Veil était la sixième, et la première femme politique ouvertement féministe. Lors de son discours d'accueil, Jean d'Ormesson a notamment souligné son combat comme "une victoire historique" qui s'inscrit à jamais "au tableau d'honneur de la lutte, si ardente, pour la dignité de la femme".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/