1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. "De Gaulle, les Bleus... Même combat pour François Hollande", décrypte Alba Ventura
2 min de lecture

"De Gaulle, les Bleus... Même combat pour François Hollande", décrypte Alba Ventura

ÉDITO - Le chef de l'État va multiplier les hommages au général de Gaulle cette semaine. Une façon de prendre un peu de hauteur...

François Hollande à Grand-Quevilly, le 17 mai 2016
François Hollande à Grand-Quevilly, le 17 mai 2016
Crédit : AFP / Charly Triballeau
"De Gaulle, les Bleus : même combat pour François Hollande", décrypte Alba Ventura
02:39
"De Gaulle, les Bleus : même combat pour François Hollande", décrypte Alba Ventura
02:44
Alba Ventura & Loïc Farge

François Hollande est attendu ce lundi 13 juin après-midi à Colombey-les-Deux-Eglises. C'est la première fois qu'un président socialiste va se recueillir sur la tombe du général de Gaulle. C'est sûr que François Mitterrand ne s'y serait rendu pour rien au monde. Il a passé son temps à dire du mal du Général. Mais pour François Hollande, c'est de l'histoire ancienne. Précisons d'abord que François Hollande répond à une invitation de la famille de Gaulle. C'est donc normal qu'il y aille. C'est normal et ça tombe bien.
Vous avez vu l'agenda du Président cette semaine ? Aujourd'hui à Colombey-les-Deux-Eglises. Mercredi, François Hollande sera au match France-Albanie dans le cadre de l'Euro 2016. Jeudi, il ira à Versailles pour l'exposition "Un président chez le roi : de Gaulle au Trianon" (encore un hommage au Général). Ce n'est pas fini parce que samedi le président sera au Mont-Valérien pour l'appel du 18 juin (de Gaulle encore). Et dimanche il sera au match Suisse-France.

Enjamber le conflit social

Quel rapport ? Il ne vous a pas échappé que mardi il se passe quelque chose : une manifestation contre la loi Travail qu'à l'Élysée on a soigneusement décidé d'enjamber. On a fait en sorte, pour étouffer cette manif, de mettre dans l'agenda présidentiel des événements positifs ou des moments qui élèvent le chef de l'État. Être aux côté des Bleus pour exalter la fierté nationale et se revendiquer au-dessus de la mêlée, au-dessus des partis. Le général de Gaulle disait : "Je ne suis ni de de droite ni de gauche, je suis pour la France".

François Hollande aussi cherche à monter qu'il est pour la France. Avouez qu'il y a des rôles plus pénibles pour un Président. De Gaulle, les Bleus, même combat : c'est la patrie, c'est le drapeau, c'est la Marseillaise. C'est l'identité française version Hollande. On ne peut pas s'empêcher de penser qu'il y a du message politique dans tout ça, du symbole.

François Hollande collectionne les images

François Hollande, lui aussi, nous envoie des petites cartes postales : au stade avec l'équipe de France, des hommages à de Gaulle. En décembre c'était le monument des fraternisations à Neuville-Saint-Vaast, près d'Arras. Puis c'était Verdun dans les pas de Mitterrand.

À lire aussi

François Hollande collectionne les images : les portraits  de Présidents, les vignettes de footballeurs. Il cherche à mettre dans son album tout ce qui lui permettra de retrouver un peu de lustre.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/