1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Croissance : pour Hollande, "l'objectif reste la baisse" du chômage
1 min de lecture

Croissance : pour Hollande, "l'objectif reste la baisse" du chômage

Si l'enjeu est le redressement économique de la France, la baisse du chômage reste la priorité du gouvernement assure François Hollande.

Le président François Hollande le 29 avril 2014.
Le président François Hollande le 29 avril 2014.
Crédit : THOMAS SAMSON / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Commentant le rebond plus élevé que prévu de la croissance au premier trimestre annoncé par l'Insee (+0,6%), François Hollande a souligné ce mercredi 13 mai que l'objectif" restait la "baisse" du chômage selon le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll.

Lors du conseil des ministres, le chef de l'État a souligné que "l'enjeu est le redressement économique de la France et donc de retrouver le chemin de la croissance, mais que l'objectif reste la baisse du nombre de chômeurs en France", a assuré le porte-parole.

Une reprise de la consommation qui va conduire à la création d'emploi

Selon Stéphane Le Foll, ces chiffres sont le fait de "la reprise de la consommation" avec "en 2014, le pouvoir d'achat (qui) a augmenté de 1,1 % avec une conjonction d'éléments liés à la faiblesse de l'inflation et à l'augmentation des salaires" mais aussi de "la baisse du pétrole". C'est une "reprise de la consommation qui va engager une reprise de l'investissement et qui va conduire à la création d'emploi", a-t-il affirmé.

"Je voudrais un peu débrancher les rabat-joie ou les grincheux", selon lesquels "quand ça va mal, c'est de la faute du gouvernement, et quand ça va bien, c'est le pétrole", a poursuivi Stéphane Le Foll. "Je voudrais rappeler que pour la première fois sur ce premier trimestre, le résultat de la croissance française est supérieur clairement à la moyenne de la croissance de la zone euro", qui s'est établie à 0,4%, tandis que celle de l'Allemagne a déçu à 0,3%, a-t-il enchaîné.

À lire aussi

"On doit soutenir l'investissement, d'où les mesures annoncées il y a un mois sur le sur-amortissement des investissements", a-t-il encore estimé, relevant aussi qu'en "septembre, il y aura aussi une baisse d'impôts qui va concerner 9 millions de concitoyens et viendra là-aussi conforter le soutien à la consommation".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/