1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Croissance : miné par les problèmes économiques, le gouvernement fait sa rentrée
2 min de lecture

Croissance : miné par les problèmes économiques, le gouvernement fait sa rentrée

REPLAY - Le premier Conseil des ministres va se tenir dans un contexte lourd, marqué par l'annonce d'une croissance nulle au 2e trimestre.

Florence Cohen
Florence Cohen
Croissance : le gouvernement fait sa rentrée miné par les problèmes économiques
39:40
La rentrée du gouvernement : que peut-il faire face aux problèmes économiques ?
08:35
Des Verts au gouvernement pour remplacer François Rebsamen ?
08:35
Face aux migrants, que peut faire l'Europe ?
09:26
Gaspillage alimentaire : un coup de com de Ségolène Royal ?
13:31
Christophe Chafcouloff
Christophe Chafcouloff

On refait le monde avec :
- Clémence Autain, directrice du trimestriel Regards
- Jean-Christophe Buisson, directeur-adjoint de la rédaction du Figaro Magazine
- Xavier Couture, producteur
- Hélène Pilichowski, journaliste

Septembre s'annonce encore bien difficile pour le gouvernement. L'annonce d'une croissance nulle au deuxième trimestre complique la tâche de François Hollande, qui a par ailleurs conditionné sa candidature à une baisse crédible du chômage. Alors que le gouvernement se veut optimiste par la voix de Michel Sapin, Xavier Couture est plus réservé, précisant qu'"1% de croissance ne produit pas un emploi".

La croissance ne peut plus être le dogme

Clémentine Autain

Pour le producteur de télévision, la France va souffrir de la comparaison avec ses voisins. "On voit bien qu'on est les derniers de la classe" clame t-il, admettant ne pas voir "quels sont les moyens pour François Hollande de renverser la tendance". Pour Clémentine Autain, le gouvernement de François Hollande mène une "course effrénée" de la croissance "avec des 0". "La croissance ne peut plus être le dogme" déclare t-elle. Pour la directrice de Regards, François Hollande n'a plus qu'un choix en vue : espérer que Marine le Pen grimpe. Un "calcul cynique" selon elle.

Ministère du Travail déserté : un message "catastrophique"

La présidentielle est en effet déjà dans les esprits. Comme le rappelle Jean-Christophe Buisson, "on ne peut pas dissocier l'économique du politique". "Ce problème n'est pas qu'économique. Français Hollande "n'a pas de solution politique". "Problème très grave : il n'y a pas de ministre de travail à partir de demain !" s'alarme t-il, en référence à la démission de François Rebsamen, dont le successeur n'est toujours pas connu. "Le message envoyé est assez catastrophique." déplore t-il.

Tout est confisqué par la présidentielle!

Hélène Pilichowski
À lire aussi

Pour la journaliste Hélène Pilichowski, le chef de l'État "devrait sortir de l'ambiguité" au lieu de se contenter "d'images", face à une situation qui n'évolue. Aujourd'hui "tout est confisqué par la Présidentielle" déplore t-elle, ajoutant que les Français doivent comprendre l'origine de l'absence de résultats, due soit au gouvernement "pas assez socialiste" soit à un "pacte de compétitivité qui ne marche pas."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/