1 min de lecture Politique

Croissance à zéro : "C'est une douche froide", estime Éric Woerth

Le député Les Républicains de l'Oise réagissait sur "RTL" à l'annonce d'une croissance nulle au deuxième trimestre 2015.

Thomas Sotto RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Éric Woerth a réagi sur "RTL" à l'annonce d'une croissance nulle en France au deuxième trimestre 2015 Crédit Image : JACQUES DEMARTHON / AFP | Crédit Média : Florence Cohen | Durée : | Date : La page de l'émission
Charlie Vandekerkhove
Charlie Vandekerkhove
Journaliste RTL

C'est le chiffre du jour : zéro. Et c'était l'annonce du jour, la croissance française est nulle pour le deuxième trimestre 2015. Les indicateurs sont encore dans le vert, mais ils ne sont pas très loin du rouge. Invité de RTL Soir, Éric Woerth, député Les Républicains de l'Oise, a réagi à cette nouvelle. "C'est une douche froide", a-t-il déclaré. "Le gouvernement avait misé sur 0,3 et finalement c’est zéro. Les signes avant-coureurs étaient les chiffres du chômage, qui n’étaient pas bon sur le mois dernier. L’économie française ne redémarre pas, la production industrielle ne redémarre pas, et la consommation des ménages est tout à fait atone", a estimé le député de l'opposition.

"Le gouvernement revoit systématiquement à la baisse ses prévisions, il réduit les ambitions de notre pays et ses propres ambitions", a déclaré Éric Woerth, citant les annonces successives du gouvernement au cours de ces derniers mois. 

"Réformer le marché du travail"

D'après lui, Michel Sapin, le ministre des Finances, évoquait dernièrement 1% de croissance, ce qui "n'est presque rien" selon Éric Woerth. "Il disait 1,5 il y a quelques mois, a-t-il poursuivi, et Monsieur Hollande prévoyait plus de 2% il y a maintenant deux ans." Le député Les Républicains a appelé à prendre des mesures, dont "une réforme profonde du marché du travail."

"Il faut réformer le marché du travail, le code du travail, il faut des mesures de compétitivité durable. Il faut réduire les dépenses publiques, au travers d’une réforme de la fonction publique", a-t-il détaillé. Enfin, Éric Woerth a dit regretter que François Hollande répète que la reprise "est là", alors que "personne n'est dupe", selon lui. "Il faudrait que François Hollande dise comment il voit la France dans les deux ou trois ans qui viennent, et à partir de quelles réformes il la construit", a-t-il déclaré.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique Croissance Croissance nulle
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants