1 min de lecture Dijon

Crise au PS : Hollande appelle à l'unité

Evoquant les divisions de la gauche ce dimanche, François Hollande a prôné l'unité, valeur "que doit rechercher un président de la République" selon lui.

François Hollande devant le 25 congrès de la Fédération Léo Lagrande, à Dijon, le 26 octobre 2014.
François Hollande devant le 25 congrès de la Fédération Léo Lagrande, à Dijon, le 26 octobre 2014. Crédit : PHILIPPE DESMAZES / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

François Hollande s'est posé ce dimanche 26 octobre à Dijon en rassembleur face aux divisions de la gauche affirmant que "ce que doit rechercher un président de la République, c'est l'unité du pays, alors que nous sommes dans un moment où tout est fragmenté".

"C'est toujours un combat difficile l'unité, pas simplement dans les groupes politiques ou dans les partis", a affirmé le chef de l'Etat devant le 25 congrès de la Fédération Léo Lagrange, faisant allusions aux déchirements dans sa majorité.

Ma tâche, mon rôle, mon devoir, c'est de réunir, de faire comprendre que nous sommes tous ensemble.

François Hollande
Partager la citation

"Ce que doit rechercher un président de la République, a-t-il affirmé, c'est l'unité du pays". "Donc ma tâche, mon rôle, mon devoir, c'est de réunir, de faire comprendre que nous sommes tous ensemble, que nous avons besoin de destin commun, de bien commun, de lien comun et de sens commun pour vivre ensemble. C'est ça, le message de la République", a-t-il poursuivi.

Il ne faut pas imaginer que nous allons faire la France de demain à l'image de celle d'hier.

François Hollande
Partager la citation

Dans un discours de près d'une heure, brassant tous les sujets mais sans annonce particulière, il s'en est pris à "ceux qui pensent que la France doit être forcément tourmentée et nostalgique, qui pensent que c'était mieux avant" et se référant à "un âge d'or" passé.

À lire aussi
Le Premier ministre Jean Castex et Gérald Darmanin. Gérald Darmanin
Les infos de 12h30 - Jean Castex interpellé par des habitants à Dijon

"Le débat public a pris ces dernières années, peut-être même ces derniers mois, un tour nouveau", a-t-il déploré à propos de ces discours défaitistes. "Il ne faut pas imaginer que nous allons faire la France de demain à l'image de celle d'hier", a-t-il préconisé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Dijon François Hollande Parti socialiste
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants