1 min de lecture Noël

Crèche de Noël : NKM déplore qu'on "ouvre une guerre"

La vice-présidente de l'UMP a déploré les polémiques sur les crèches de Noël dans les lieux publics.

Nathalie Kosciusko-Morizet à Paris, le 30 mars 2014.
Nathalie Kosciusko-Morizet à Paris, le 30 mars 2014. Crédit : ERIC FEFERBERG / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

"La crèche, c'est un fait culturel, c'est une réalité", a estimé Nathalie Kosciusko-Morizet. La vice-président de l'UMP a regretté lundi 8 décembre les polémiques sur les crèche de Noël installées dans des lieux publics, craignant l'ouverture d'une "guerre", après la décision de justice ordonnant au Conseil général de Vendée de démonter la sienne.

Sur Europe 1, la députée et ex-ministre a commenté: "Je trouve dommage qu'on ouvre une guerre - en plus autour de Noël - sur ces sujets-là".

Les ardents défenseurs de la laïcité ne doivent pas se retrouver en position de sectarisme

Nathalie Kosciusko-Morizet
Partager la citation

"Les ardents défenseurs de la laïcité ne doivent pas se retrouver en position de sectarisme", a demandé NKM. "On n'a pas à faire succéder à des guerres de religion des guerres de laïcité", juge la vice-présidente déléguée de l'UMP. "La crèche, c'est un fait culturel", "c'est une réalité, c'est très présent dans l'art".

Pour elle, "il y a une majorité aujourd'hui dans la classe politique, pour dire: c'est une fuite en avant, c'est un peu ridicule, c'est ouvrir un front là où il n'y en a pas besoin".

À lire aussi
Ballons de baudruches (illustration) Loire-Atlantique
Un ballon de baudruche lâché en 2018 à Châteaubriant est retrouvé à 1.141 km

Le tribunal administratif de Nantes a enjoint au conseil général de la Vendée, vieille terre de tradition catholique, de démonter la crèche de la Nativité qu'il installait chaque année dans le hall de l'hôtel du département.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Noël Nathalie Kosciusko-Morizet UMP
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants