1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Crèche de Noël et laïcité : "Un chiffon rouge", selon Alba Ventura
1 min de lecture

Crèche de Noël et laïcité : "Un chiffon rouge", selon Alba Ventura

REPLAY / ÉDITO - L'Association des Maires de France a ouvert un faux débat en incitant les maires à ne pas installer de crèche de Noël dans leur mairie selon la journaliste politique.

Alba Ventura
Alba Ventura
Crédit : RTL
Crèche de Noël et laïcité : "un chiffon rouge" pour Alba Ventura
02:58
Crèche de Noël et laïcité : "un chiffon rouge" pour Alba Ventura
03:05
L'invité de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura

L'Association des Maires de France (AMF) qui vient de publier un guide de "bonne conduite laïque", recommande de ne pas installer de crèches dans les mairies ou les Conseils généraux et régionaux. "C'est "le chiffon rouge" qui vient réveiller "un antagonisme entre chrétiens et musulmans" pour Alba Ventura. Elle craint que cette volonté d'appliquer la principe de laïcité de manière plus rigoriste attise les tensions communautaires. "Au moment où des terroristes islamistes cherchent à faire exploser notre société, à s'en prendre à un mode de vie, est-ce bien nécessaire de lancer une offensive contre les crèches qui n'ont pas poussé comme des champignons ces dernières années ?", s'interroge la journaliste politique.

À quelques jours du premier tour des élections régionales, la tentation de récupérer ce débat délétère est trop forte pour un certain nombre de candidats, prévient Alba Ventura. Les récentes sorties des candidats Les Républicains Xavier Bertrand au Nord ou Christian Estrosi au Sud sur le mode de "à qui défendra le mieux nos racines chrétiennes?" semble lui donner raison.

Les carnets du jour

Le silence d'Emmanuel Macron vendredi 20 novembre lors du séminaire gouvernemental a intrigué les observateurs. Ce jour-là, une semaine après les attentats, Manuel Valls avait laissé ses ministres s'exprimer librement. Emmanuel Macron est le seul à n'avoir pas pris la parole. Il s'est réservé pour le lendemain, lors d'une conférence où le ministre de l'Économie s'est interrogé sur la part de responsabilité de la société et "la part de responsabilité dans le terreau social sur lequel le jihadisme a pu prospérer".

Une prise de parole qui a fait réagir certains de ses collègues "avec Macron c'est toujours pareil, il fait toujours tout dans son coin" rapporte Alba Ventura. Manuel Valls n'a pas apprécié la sortie de son ministre : "aucune excuse sociale, sociologique et culturelle" ne doit être trouvée au terrorisme" a indiqué hier le Premier ministre à l'Assemblée.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/