1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Corse : l'Assemblée de l'île impose un délai de résidence de 5 ans avant de devenir propriétaire
1 min de lecture

Corse : l'Assemblée de l'île impose un délai de résidence de 5 ans avant de devenir propriétaire

RÉACTIONS - L'Assemblée de Corse a adopté vendredi 25 avril un "statut de résident permanent", qui oblige d'avoir vécu au moins 5 ans pour devenir propriétaire, pour lutter contre la hausse des prix sur l'île.

Vue aérienne du village de Poggio-di-Venaco en Corse.
Vue aérienne du village de Poggio-di-Venaco en Corse.
Crédit : PASCAL POCHARD-CASBIANCA / AFP
micro generique
La rédaction de RTL

L'Assemblée de Corse a voté ce vendredi un texte qui a déjà fait polémiqueIl faudra avoir vécu au moins 5 ans pour acheter une maison ou un appartement sur l'île de beauté

Le but des soutiens du "statut de résidence permanent" est de lutter contre la flambée des prix dans l'immobilier, et favoriser l'accès au logement chez les jeunes.

Il est temps que les prix reviennent à la normale

Jean-Philippe Antolini, nationaliste

"Il suffit de regarder le nombre d'assassinats en Corse liés au BTP pour se rendre compte qu'il est temps que les prix reviennent à la normale", explique au micro de RTL Jean-Philippe Antolini, militant nationaliste. Pour lui, "ce sont des mesures très urgentes pour que les jeunes Corses puissent avoir accès au logement, ce qui n'est pas le cas actuellement."

Il y a 20 ans, un jeune couple n'avait aucune difficulté à se loger à Bastia ou Calvi, par exemple. Mais maintenant, c'est un parcours du combattant. Pour acheter un appartement à Ajaccio, ville de 50.000 habitants, il faut compter 3.500 voire 4.000 euros le mètre carré. Cela est comparable avec une grande métropole comme Strasbourg ou Grenoble.

Un texte difficilement applicable

À lire aussi

Mais la décision adoptée vendredi n'a que très peu de chances d'être un jour effective. Car pour cela, il faudrait modifier en profondeur la constitution, avec une réunion du Congrès. 

Un non-sens politique

Camille de Rocca Serra, UMP

Pour le député UMP de Corse du Sud Camille de Rocca Serra, "c'est un non-sens politique". Il affirme que ce statut est "contraire à tous les fondamentaux de la République et à la Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen."

À écouter

Le parlement de Corse veut exiger un délai de 5 ans avant l'accès à la propriété
01:40
La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/