1 min de lecture Bernadette Chirac

Corrèze : le canton dont Bernadette Chirac est l'élue supprimé

Ce lundi, le rapporteur public du Conseil d'Etat a rejeté la demande de Bernadette Chirac sur le redécoupage cantonal en Corrèze.

Le redécoupage cantonal supprime le canton dans lequel Bernadette Chirac est élue (archives).
Le redécoupage cantonal supprime le canton dans lequel Bernadette Chirac est élue (archives). Crédit : PATRICK KOVARIK / POOL / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Sans surprise, le rapporteur public du Conseil d'Etat a conclu ce lundi 24 novembre au rejet de la demande de Bernadette Chirac sur le redécoupage cantonal qui supprime le canton où elle est élue en Corrèze.

Assise au premier rang dans la salle pour assister à l'audience, Bernadette Chirac, tailleur-robe noir et traditionnelles larges lunettes n'a pas souhaité s'exprimer en sortant. En tout, plus de 2.000 recours visant les redécoupages de cantons ont d'ores et déjà été examinés par le Conseil d'Etat et aucune censure n'a été prononcée à ce jour.

Recours devant la CEDH

Elue de Corrèze depuis 1979, Bernadette Chirac avait pris il y a quelques semaines la tête de la fronde de l'opposition qui y voit un "tripatouillage". Au sortir de l'audience, son avocat a précisé que la décision serait sans doute rendue d'ici "15 jours à trois semaines".

"Nous n'avons pas été très surpris", a-t-il dit, ajoutant que "Madame Chirac a peu d'espoir". L'avocat a par ailleurs fait savoir qu'il envisageait un recours devant la CEDH pour "le droit à un procès équitable" en argumentant sur la double casquette du Conseil d'Etat à la fois conseil du gouvernement et juridiction.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Bernadette Chirac Corrèze Conseil d'Etat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants