1 min de lecture François Hollande

Sans changement de politique, Copé promet l'effrondrement

Le président de l'UMP, Jean-François Copé, prédit un "collapse", c'est-à-dire un effondrement, de l'économie française si François Hollande et le gouvernement Ayrault poursuivent la politique qu'ils mènent actuellement.

Jean-François Copé, président de l'UMP, s'inquiète de la politique économique du gouvernement socialiste
Jean-François Copé, président de l'UMP, s'inquiète de la politique économique du gouvernement socialiste Crédit : AFP / Kenzo Tribouillard
Yaël Goosz Journaliste RTL


"Big-bang économique"

Invité de Canal + mercredi matin, le président de l'UMP Jean-François Copé, également député-maire de Meaux, a de nouveau réclamé un ""big-bang économique" au président François Hollande sous le feu des critiques actuellement, notamment sur sa gestion de la crise de l'emploi.




"Assurés du collapse"
"Si jamais on continue de faire ce qu'il fait depuis dix mois, c'est-à-dire matraquage fiscal des gens, étranglement du pouvoir d'achat des classes moyennes, aggravation des règlements et des contraintes, dans une ambiance où on insulte les entrepreneurs toute la journée, on est assurés du collapse", a déclaré Jean-François Copé, prédisant donc un effrondrement prochain de l'économie française, à l'instar de ce qui se passe dans plusieurs pays européens, comme la Grèce, le Portugal, l'Espagne et récemment Chypre.  

Jeudi, François Hollande essaiera de rassurer les Français, et donc Copé, dans une intervention de 45 minutes sur France 2 dans le Journal de 20h. Qu'attend le leader déclaré de l'opposition Jean-François Copé ? "Ou ces gens sont tellement isolés dans leur tour d'ivoire qu'ils ne veulent plus entendre la clameur des Français, et alors je ne vois pas de solution, a lâché Copé. Ou ils acceptent de reconnaître immédiatement que c'est intenable et qu'ils sont en train de mener le pays dans l'abîme".   "Je demande juste une chose : qu'il ne soit pas là juste pour commenter ce qui se passe, dans la démarche de dire : oui c'est terrible, c'est la crise", a encore dit M. Copé à propos de l'émisson spéciale du Président de la République.  Un Copé qui a visiblement oublié que l'UMP et Nicolas Sarkozy ont souvent sorti l'argument du "c'est pas moi c'est la crise...

L'économie française va mal


Lire la suite
François Hollande Jean-François Copé Parti socialiste
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants