1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Les Républicains : "On ne change que l'emballage du paquet", dit Alba Ventura
3 min de lecture

Les Républicains : "On ne change que l'emballage du paquet", dit Alba Ventura

REPLAY / ÉDITO - L'UMP sera officiellement rebaptisée "Les Républicains" samedi 30 mai, lors du congrès du parti.

Alba Ventura
Alba Ventura
Crédit : Alba Ventura
Les Républicains : "On ne change que l'emballage du paquet", dit Alba Ventura
03:21
Les Républicains : "On ne change que l'emballage du paquet", dit Alba Ventura
03:22
Alba Ventura

Le seul enjeu du congrès de samedi c'est le vote sur le nom "Les Républicains". La question est de savoir si ce nouveau nom sera validé à 57% ou à plus de 75%. Est-ce qu'il y aura beaucoup de récalcitrants ou bien est-ce que ce sera un quasi-plébiscite ? Mais Nicolas Sarkozy ne marque pas franchement de signes d'inquiétude.

Il faut dire qu'à part ceux qui ont créé l'UMP, comme Jean-Pierre Raffarin ou Alain Juppé et qui ont un peu rechigné au départ, ceux qui jugent que ce changement de nom est secondaire à l'image de Bruno Le Maire, ou ceux qui auraient préféré "Populaires" à "Républicains", comme Xavier Bertrand, tout le monde a fini par s'y faire. Maintenant, on verra ce qu'en disent les militants.

Nicolas Sarkozy en pacificateur rassembleur

Ce sera donc un congrès sans histoire. Enfin, c'est comme ça que Nicolas Sarkozy veut vous le vendre. Et lorsque vous parlez avec ses fidèles, ils n'ont que les mots "apaisement" et  "rassemblement" à la bouche. Dans cette affaire le patron de l'UMP va s'employer à apparaître comme le pacificateur, le "casque bleu" de feu l'UMP. 

Mais aussi comme celui qui est toujours capable de lever les foules : 20.000 personnes sont attendues samedi. Il y a quelques jours avec son ami Brice Hortefeux il se remémorait le meeting du RPR en 74 Porte de Pantin. 100.000 personnes s'étaient déplacées. C'est sûr ça fait rêver. Même si Nicolas Sarkozy répète en boucle que 20.000 personnes, aujourd'hui, aucune famille politique ne réussit à faire ça.

À lire aussi

Ce sera une "démonstration de force et d'unité" et ce sera le congrès "tout le monde il est beau tout le monde il est gentil".  D'ailleurs, on a donné la parole à tout le monde. Il va y avoir 60 discours, rien que ça ! Des mini-discours de 4/5 minutes, sauf pour ceux qui ont grogné, comme Henri Guaino, à qui l'on a finalement donné 8 minutes... et qui  fera sans doute un quart d'heure. Et Nicolas Sarkozy lui, parlera dans l'après-midi, ni en ouverture,  ni en clôture, mais au milieu de tous.

Un rôle qui ne durera pas

Ce sera ambiance droite décontractée... au moins jusqu'à ce que les portes du congrès se soient refermées. C'est vrai que ça ne vit pas longtemps "le rassemblement" dans un parti politique. Et si pour l'instant on affiche fièrement la stratégie du jeu collectif, il n'y a qu'à écouter les proches de Nicolas Sarkozy pour savoir que tout ça ne durera pas : "Jusqu' à la primaire, dit-on, il va passer la pommade, après il y aura les piquants".

Nicolas Sarkozy, lui, explique que pour le moment il a un gros chantier à venir : les régionales, de décembre, qui sont pour lui 13 petites présidentielles. Et ce n'est qu'à partir de janvier 2016 qu'il promet d'apporter des idées nouvelles. Mais il ne sera pas tout seul sur ce terrain- là. Tous ses rivaux de la primaire vont se remettre à jouer leur partition. On l'a vu avec Bruno Le Maire sur la réforme du collège.

Personne ne croit une seconde qu'avec une primaire en ligne de mire, un Sarkozy, un Juppé, un Le Maire, un Fillon, et d'autres peut-être, vont se mettre d'accord sur un programme présidentiel. La primaire a tué tout projet commun.

Donc ce congrès, ce n'est qu'un changement de forme, où l'on affiche des valeurs communes, pas plus. Samedi on ne change que l'emballage du paquet. On ne sait pas encore ce qu'il y aura dedans.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/