1 min de lecture Affaire Cahuzac

Compte présumé en Suisse : le gouvernement solidaire de Jérôme Cahuzac

Le président François Hollande et le gouvernement ont affiché leur "solidarité" envers le ministre du Budget Jérôme Cahuzac, accusé par le site Mediapart d'avoir eu un compte en Suisse, a déclaré mercredi la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem. La droite retient ses coups. Le patron contesté de l'UMP, Jean-François Copé, met en avant la "présomption d'innocence". Laurent Wauquiez presse Jérôme Cahuzac d'apporter des preuves pour se disculper.

Jérôme Cahuzac (ici avec Jean-Marc Ayraul) parle d'"accusations délirantes"
Jérôme Cahuzac (ici avec Jean-Marc Ayraul) parle d'"accusations délirantes" Crédit : AFP / Archives
Micro RTL
La rédaction de RTL et Marie-Bénédicte Allaire

"Episode désagréable"

"Face aux allégations, Jérôme Cahuzac a rétabli les faits et le gouvernement est évidemment à ses côtés dans cet épisode désagréable", a indiqué la porte-parole du gouvernement lors du compte rendu du Conseil des ministres.

Le ministre délégué au Budget s'est défendu sur RTL, assurant que le compte bancaire suisse mentionné par Mediapart "n'existe pas". "La difficulté que j'affronte, c'est que je dois prouver que quelque chose n'existe pas, c'est la raison pour laquelle je vais en justice", a-t-il au micro de Jean-Michel Aphatie.

Selon Mediapart, ce compte suisse, ouvert auprès de la banque UBS, a été fermé début 2010 juste avant que Jérôme Cahuzac ne prenne la présidence de la commission des Finances de l'Assemblée nationale. Interrogé sur une note d'un agent du Fisc le concernant dont fait état Mediapart et qui mentionnerait l'existence d'une villa à Marrakech et d'une résidence à La Baule, le ministre Cahuzac a parlé "d'accusations délirantes".

Retenue de l'opposition

"Il y a quelques mois, toute info de Mediapart était considérée par la gauche comme information établie", a déclaré le député UMP Laurent Wauquiez. "On attend de la part du ministre qu'il apporte des preuves (...) Il faut qu'il dissipe les choses. On ne peut pas avoir le soupçon qu'il se soit soustrait à la solidarité nationale. On ne peut pas avoir des doutes sur quelqu'un de cette nature", a dit l'ancien ministre de Nicolas Sarkozy.

Invité de "RTL Midi", le président du MoDem François Bayrou a fait preuve d'une grande prudence. "Je ne veux pas accuser sans preuve", a-t-il affirmé, ajoutant que le ministre "va devoir apporter les preuves de sa bonne foi".

Lire la suite
Affaire Cahuzac Parti socialiste Argent
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7755463976
Compte présumé en Suisse : le gouvernement solidaire de Jérôme Cahuzac
Compte présumé en Suisse : le gouvernement solidaire de Jérôme Cahuzac
Le président François Hollande et le gouvernement ont affiché leur "solidarité" envers le ministre du Budget Jérôme Cahuzac, accusé par le site Mediapart d'avoir eu un compte en Suisse, a déclaré mercredi la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem. La droite retient ses coups. Le patron contesté de l'UMP, Jean-François Copé, met en avant la "présomption d'innocence". Laurent Wauquiez presse Jérôme Cahuzac d'apporter des preuves pour se disculper.
https://www.rtl.fr/actu/politique/compte-presume-en-suisse-le-gouvernement-solidaire-de-jerome-cahuzac-7755463976
2012-12-05 12:53:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/lgD3C2dl99XOzffU7QnB5Q/330v220-2/online/image/2012/1205/7755464301_jerome-cahuzac-ici-avec-jean-marc-ayraul-parle-d-accusations-delirantes.jpg