2 min de lecture Communication

Communication : "Macron ne veut pas s'expliquer sur tous ses choix", selon Olivier Bost

ÉDITO - Emmanuel Macron présentera ses vœux ce mercredi 3 janvier à la presse. Au programme : un discours, mais pas de questions. Le Président considère que "les questions de journalistes n'intéressent que les journalistes", selon Olivier Bost.

L'Edito politique
Communication : "Macron ne veut pas s'expliquer sur tous ses choix", selon Olivier Bost
Crédit Média : Olivier Bost Crédit Image : Capture d'écran BFMTV

Au départ Emmanuel Macron voulait faire tout l'inverse de François Hollande : il avait promis que sa présence ne serait pas une présidence bavarde. La formule était une amabilité pour son prédécesseur François Hollande largement tombé dans son propre commentaire et le récit de son quinquennat. Emmanuel Macron voulait retrouver la parole rare et précieuse et percutante d'un François Mitterrand ou d'un Giscard d'Estaing. Mais il parle en fait beaucoup.

D'abord sur les réseaux sociaux, comme pour condamner l'attaque des policiers de Champigny-sur-Marne. Pour quelqu'un qui ne voulait pas réagir à l'actualité au jour le jour, c'est un écart. Comme au moment où la polémique sur le contrôle des chômeurs a commencé à monter : le Président a réagi sous la neige, de sa station de ski.

Entre les tweets et les Facebook lives, Emmanuel Macron est dans la lignée de ses prédécesseurs : il parle beaucoup. Y compris pendant ses vœux télévisés qui ont duré 17 minutes !

Un public ciblé

Emmanuel Macron parle souvent grâce à des interviews bien choisies. Pour cela le Président choisit les journalistes qui vont l’interviewer. Par exemple le choix de Laurent Delahousse est un choix précis sur la forme, et ses questions ont permis à Emmanuel Macron de dérouler son message sans contradiction. Le Chef de l'État n'a pas cherché la difficulté.

Lorsqu'il accorde de longues interviews, ses équipes relisent ses entretiens : ainsi pas d'imprévu ! Emmanuel Macron choisit aussi les médias dans lesquels il intervient pour viser des publics comme lorsqu'il apparaît dans une interview du site Konbini ou qu'il répond au téléphone de Cyril Hanouna. Il vise les jeunes et ceux qui ne regardent que les réseaux sociaux et les divertissements.

Emmanuel Macron considère que les questions des journalistes n’intéressent que les journalistes.

Olivier Bost
Partager la citation

Emmanuel Macron ne veut pas de questions car il considère que les questions des journalistes n’intéressent que les journalistes. Il va plus loin en considérant que les journalistes doivent être les "co-producteurs" de son message, selon ses propres mots. Comme lorsqu'une entreprise publie un communiqué : elle veut qu'il soit repris tel quel. Emmanuel Macron ne veut pas répondre et s'expliquer sur tous ses choix.

L'objectif est de préserver son "en même temps", cette façon de concilier les contraires en permanence. La réussite d'Emmanuel Macron est due aussi à une part de mystère et trop de questions dissiperaient une part de flou savamment entretenue.
 
Mais cette communication ne marche pas toujours, et heureusement Emmanuel Macron ne maîtrise pas tout, y compris sa parole parfois dans un face-à-face avec quelqu'un, ou dans un discours improvisé. On se souvient de l'épisode des fainéants par exemple. Tout cela dessine le portrait non maîtrisé du Chef de l'État. Il n'y a pas toujours besoin de questions pour avoir des réponses.

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés