1 min de lecture Robert Ménard

Comment Robert Ménard a tenté de courtiser Nadine Morano

Le maire de Béziers souhaite discuter avec Nadine Morano d'"une grande alliance de la droite patriote".

>
Comment Robert Ménard a tenté de courtiser Nadine Morano Crédit Image : SYLVAIN THOMAS / AFP | Crédit Média : Dominique Tenza | Durée : | Date :
Générique 3
Dominique Tenza et La rédaction numérique de RTL

Le sulfureux maire de Béziers a bien senti qu'il y avait là un coup à jouer. Nadine Morano, rejetée par les siens, rongée par la rancœur est une proie facile pour Robert Ménard, qui s'imagine déjà poser avec elle comme un symbole de cette "grande alliance patriote" dont il rêve. Et pour cela, il va sortir le grand jeu. Il a appelé par deux fois l'ancienne ministre. Il lui propose d'abord une rencontre en mairie, puis le Palais des Congrès et promet même d'offrir le buffet.

Nadine Morano en salive d'avance avec son nom en haut de l'affiche, comme Nicolas Sarkozy. C'est une proposition sacrément alléchante. Mais les Républicains flairent le mauvais coup. Le député Elie Aboud est alors chargé de tout faire pour retenir celle qui s'apprête à franchir le Rubicon. 

"Nadine n'est plus tête de liste mais elle est toujours de la famille", explique le parti. Il s'en est fallu de peu. Demain soir, elle louera finalement une petite salle, à ses frais. Robert Ménard rentrera bredouille et Nicolas Sarkozy aura réussi à éteindre avant qu'il ne s'embrase à nouveau un dossier décidément toujours aussi sensible. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Robert Ménard Nadine Morano Les Républicains
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants