3 min de lecture Front national

Comment Marine Le Pen veut "placer le Front national en pole position pour 2022"

DOCUMENT RTL - Une note stratégique a été envoyée, lundi 15 janvier, aux cadres du Front national pour évoquer les prochaines échéances électorales.

Marine Le Pen à l'Assemblée nationale, le 10 juillet 2017
Marine Le Pen à l'Assemblée nationale, le 10 juillet 2017 Crédit : Bertrand GUAY / AFP
109127536140888961261
Ludovic Galtier
Journaliste RTL

Fabrication de fake news, accusations d'amateurisme, conflits internes... À l'heure où les révélations sur les coulisses de la campagne présidentielle de Marine Le Pen et plus précisément de son débat "raté" de l'entre-deux-tours pullulent dans la presse, le Front national préfère se consacrer à son futur (proche).

Une note, rédigée par Philippe Olivier, beau-frère et proche conseiller de Marine Le Pen - et que RTL.fr s'est procurée - a été envoyée lundi 15 janvier à tous les cadres du parti de Nanterre. Au-delà des changements de statuts et de nom du parti et de l'élection programmée de Marine Le Pen à la présidence lors du Congrès du mois de mars à Lille, c'est toute la stratégie du Front national qui a été repensée. 

Dans les hautes sphères, plutôt que vers la crise de leadership que rencontre Marine Le Pen, les esprits sont tournés vers les élections intermédiaires qui ponctueront le quinquennat d'Emmanuel Macron. Avec en toile de fond l'élection présidentielle de 2022. Dès 2018, le Front national entame sa "stratégie de conquête du pouvoir" basée autour de deux piliers essentiels, à savoir la crédibilité de son projet et sa capacité à nouer des alliances en France et à travers l'Europe.

À lire aussi
Jean-Marie Le Pen en 2018 élections européennes
Élections européennes : Jean-Marie Le Pen veut être candidat

Faire gagner "l'Union des nations européennes"

Selon le document, les élections européennes de 2019 sont présentées comme "une des clefs de voûte de la recomposition". Marine Le Pen et son clan, déjà victorieux en 2014, veulent profiter du changement du mode de scrutin - on se dirige vers un mode de scrutin par liste nationale - pour faire du vote de l'an prochain un duel entre "les mondialistes, représentés par Emmanuel Macron et les nationaux, conduits par Marine Le Pen."

Un match entre l'Union européenne et "l'Union des nations européennes" (UNE), le nom du projet du Front national pour les européennes. Dans les prochaines semaines, le Front national va donc travailler à préciser son projet (modalités techniques, juridiques et diplomatiques, calendrier, ndlr) et surtout "décrire précisément la période de transition" entre l'UE et l'UNE. Philippe Olivier reconnaît ainsi que "l'idée d'un big bang institutionnel comme la perspective d'un Frexit (défendue pendant la campagne présidentielle 2017, ndlr) a pu effrayer une partie de l'électorat".

Une fois son projet rendu crédible, le Front national pourrait trouver des alliés "avec des mouvements français dans le cadre d'une liste d'ouverture." Convaincre en France mais aussi en Europe : "Marine Le Pen a proposé aux partis frères du Front national en Europe ce schéma stratégique. Son invitation a reçu un accueil très chaleureux", écrit Philippe Olivier.

PACA, le Var, l'Oise... Des cibles électorales identifiées

Les échéances qui suivront les élections européennes sont, elles aussi, anticipées par l'entourage de Marine Le Pen. Municipales, départementales, régionales... Le Front national nourrit de "hautes ambitions" avant la présidentielle de 2022.

Les conseillers régionaux et départementaux sont invités "dès maintenant" à travailler ensemble "par secteur de compétences" dans le but de rédiger un "grand projet régional que chacun ensuite pourra adapter à sa propre région."

Philippe Olivier cite enfin les cibles électorales qu'il a identifiées. "À partir de 2021, Provence-Alpes-Côte d'Azur, les Hauts-de-France, le Pas-de-Calais, l'Oise ou le Var ont vocation à être gérés par des majorités constituées autour du Front national (...) pour placer le Front national en pole position pour 2022." Reste à savoir si cette stratégie de conquête du pouvoir s'avérera efficace pour briser le plafond de verre.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Front national Marine Le Pen Présidentielle 2022
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791856678
Comment Marine Le Pen veut "placer le Front national en pole position pour 2022"
Comment Marine Le Pen veut "placer le Front national en pole position pour 2022"
DOCUMENT RTL - Une note stratégique a été envoyée, lundi 15 janvier, aux cadres du Front national pour évoquer les prochaines échéances électorales.
https://www.rtl.fr/actu/politique/comment-marine-le-pen-veut-placer-le-front-national-en-pole-position-pour-2022-7791856678
2018-01-17 07:55:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/IrqBwV9uSRyM2aJ50YjjGA/330v220-2/online/image/2017/1212/7791386093_marine-le-pen-a-l-assemblee-nationale-le-10-juillet-2017.jpg