3 min de lecture Jean-Luc Mélenchon

Comment la France insoumise de Mélenchon se structure pour durer

ÉCLAIRAGE - Le mouvement a tenu sa troisième convention nationale à Clermont-Ferrand et validé une nouvelle stratégie, les 25 et 26 novembre.

Jean-Luc Mélenchon lors de la troisième convention de la France insoumise, samedi 25 novembre 2017.
Jean-Luc Mélenchon lors de la troisième convention de la France insoumise, samedi 25 novembre 2017. Crédit : Thierry Zoccolan / AFP
109127536140888961261
Ludovic Galtier
Journaliste RTL

Passées l'effervescence de l'élection présidentielle et l'agitation des premiers mois du quinquennat Macron, les partis politiques historiques tentent d'asseoir leur place - menacée - sur un échiquier politique quelque peu chamboulé après la prise de pouvoir de La République En Marche. Le Parti socialiste et le Front national préparent leur Congrès du printemps et Les Républicains s'apprêtent à élire leur président le 10 décembre. Quant à la France insoumise, elle affine sa stratégie après l'échec de la mobilisation contre les ordonnances réformant le Code du travail, son cheval de bataille.

Le mouvement, créé par Jean-Luc Mélenchon en vue de la présidentielle, tenait sa convention nationale - la troisième du nom - les 25 et 26 novembre à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). Et cherchait à répondre à une question : comment se structurer pour durer ? "La première séquence consistait à s'emparer du drapeau de première force d'opposition (malgré la dégradation de l'image de Jean-Luc Mélenchon auprès des Français, selon un sondage Odoxa, ndlr). L'enjeu aujourd'hui, c'est de faire société", explique à RTL.fr, Manuel Bompard, coordinateur des campagnes de la France insoumise. "On construit un objet politique nouveau mais pour de vrai, pas un gadget, pas de la communication", s'enthousiasmait-il encore en clôture de l'événement qui a mobilisé 1.600 personnes, la plupart tirées au sort.

Deux principes, qui peuvent paraître contradictoires, régissent désormais le mouvement, qui revendique 555.000 insoumis (aucune cotisation n'est à régler), autour du programme "L'Avenir en commun" : "Liberté d'action" et "cadre national". Il s'agit, a résumé la coordinatrice du programme, Charlotte Girard, de "fédérer la diversité autour d'un socle idéologique concret".

À lire aussi
Françoise Nyssen lors d'une session de questions au gouvernement , le 03/10/2017 loi
Fake News : l'Assemblée nationale vote deux propositions de loi controversées

Des groupes d'auto-organisation populaires

Au-delà de la philosophie, la France insoumise se déploie sur le territoire avec des groupes d'auto-organisation populaires visant à "répondre aux problèmes quotidiens des Français". "Notre objectif, c’est de montrer la vocation de La France insoumise: un mouvement utile au peuple, qui agit au quotidien. On peut changer les choses par des actions de solidarité concrètes et par un travail dans le sens de l’auto-organisation populaire", a insisté Manuel Bompard, lors d’une présentation de la convention.

À RTL.fr, il ajoute : "La question est de savoir comment la France insoumise peut être un mouvement tisseur de colères", s'appuyant sur la méthode dite Alinsky. Une théorie née aux États-Unis dans les années 1930 visant à "remobiliser les gens dans des zones populaires en agrégeant leurs "colères" ou motifs de mécontentement", explique dans les colonnes du Parisien, Leïla Chaïbi, candidate aux législatives 2017 à Paris pour la France insoumise, prenant pour exemple des locataires en colère contre leur bailleur. "Mieux vaut remporter de petits combats pour accumuler de la force et de la confiance", complète Manuel Bompard.

Une façon de dire que la méthode choisie pour combattre les ordonnances sur le plan national n'a pas été la bonne ? "Les manifestations sont compatibles avec les modes d'action dont je viens de parler. Nous ajoutons des cordes à notre arc", rétorque Manuel Bompard. "Notre rôle d'opposition va se poursuivre. De nouvelles mauvaises réformes vont être présentées, mais il faut comprendre pourquoi on n'a pas réussi à faire échec aux ordonnances."

Un réseau des luttes avec 1.000 Insoumis

Toujours pour tenter de s'implanter, la France insoumise développe un réseau des luttes, dont l'objectif est de relayer les combats menés localement à la France insoumise, via une adresse mail (espace-luttes@lafranceinsoumise.fr) et faciliter la "jonction des luttes du mouvement syndical et du mouvement politique."

"La lutte est le point de départ de l'insoumission, de la résistance et du refus de la résignation, de la fatalité", s'emballait Danielle Simonnet, conseillère FI de Paris et oratrice nationale de la France insoumise, lors de la convention nationale. Plus petite structure du "réseau insoumis", les "groupes d'action" locaux, au nombre de 5.000 actuellement et composés chacun de 12 militants actifs maximum, seront la cheville ouvrière du réseau.

Dans l'immédiat, les Insoumis ont ratifié par 93% des voix le principe de la création d'une Assemblée représentative du mouvement. Dimanche, les militants réunis pour la convention ont planché et fait des propositions sur sa composition et son rôle. Ces dernières seront synthétisées et à nouveau soumises à consultation.

Quel rôle pour Jean-Luc Mélenchon ?

Dans ce dispositif, Jean-Luc Mélenchon, affirme se limiter à ses fonctions de président du groupe parlementaire. "Je ne suis que ça dans l'organigramme", assure-t-il. Se positionnant en "passeur" le 25 novembre dernier, "il a voulu faire émerger à côté de lui d'autres visages, confie à RTL.fr Manuel Bompard.

Faut-il y voir là les adieux progressifs de Jean-Luc Mélenchon à la politique nationale ? "Il reste une figure d'identification forte de la France insoumise", tempère Manuel Bompard. L'ancien directeur de campagne, qui a vécu la dernière élection présidentielle au plus près du tribun, n'en dira pas plus.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jean-Luc Mélenchon La France insoumise
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791155006
Comment la France insoumise de Mélenchon se structure pour durer
Comment la France insoumise de Mélenchon se structure pour durer
ÉCLAIRAGE - Le mouvement a tenu sa troisième convention nationale à Clermont-Ferrand et validé une nouvelle stratégie, les 25 et 26 novembre.
https://www.rtl.fr/actu/politique/comment-la-france-insoumise-de-melenchon-se-structure-localement-pour-durer-7791155006
2017-11-29 06:20:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/afh3Fdve4m6vJqgTUeXbdw/330v220-2/online/image/2017/1127/7791155318_jean-luc-melenchon-lors-de-la-troisieme-convention-de-la-france-insoumise-samedi-25-novembre-2017.jpg