2 min de lecture François Hollande

Comment Hollande a invité Sarkozy aux obsèques de Mandela

DÉCRYPTAGE - Nicolas Sarkozy accompagnera François Hollande aux obsèques de Nelson Mandela mardi. Retour sur cette invitation.

François Hollande et Nicolas Sarkozy
François Hollande et Nicolas Sarkozy Crédit : LIONEL BONAVENTURE / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et Yaël Goosz

53 chefs d’État et de gouvernement ont d'ores et déjà confirmé leur présence aux funérailles de Nelson Mandela. Les obsèques doivent avoir lieu en deux temps,  mardi dans le stade de Soccer City, à Johannesbourg, et dimanche prochain dans son village natal de Qunu.

La France, elle, devrait avoir sur place deux présidents : l'actuel et son prédécesseur. On a appris ce dimanche en début d'après-midi que Nicolas Sarkozy accompagnerait François Hollande.

Pas d'appel direct

L'invitation vient de l’Élysée, mais les deux hommes ne se sont pas appelés directement : ils sont passés par leurs plus proches collaborateurs. Samedi soir, le secrétaire général du Palais, Pierre-René Lemas, a téléphoné à Michel Gaudin, le directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy. L'invitation est transmise, la réponse positive.

Des deux côtés, on minimise aussitôt la portée symbolique de l'invitation. "Un geste républicain classique", dit un sarkozyste, "Continuité républicaine", répète l’Élysée. Certaines circonstances transcendent les clivages et on insiste, ce n'est pas une première.

Des précédents existent

À lire aussi
OEIL-REPUBLIQUE_POP_795x530 RTL Originals
L’œil de la République : le regard de Macron quand Hollande renonce à la présidentielle

Depuis le 6 mai 2012, François Hollande et Nicolas Sarkozy ont déjà été vus ensemble aux Invalides, pour une cérémonie d'hommage aux soldats tués en Afghanistan. Et vue la dimension de Mandela, il est logique pour le président d'associer son prédécesseur, c'est ce que fait aussi Barack Obama avec George W. Bush.

Nicolas Sarkozy l'avait lui-même fait en 2009
, pour les obsèques d'Omar Bongo, au Gabon. A l'époque, Jacques Chirac, invité à bord de l'Airbus présidentiel, était finalement venu mais par ses propres moyens.

Un A330 présidentiel que Nicolas Sarkozy connaît bien

Nicolas Sarkozy prendra-t-il place dans l'avion du chef de l'Etat ? Pas de démenti, mais pas non plus de confirmation : la réponse de l’Élysée est attendue dans la soirée. Le décollage est prévu lundi soir pour un Airbus ô combien symbolique.

Car l'ancien président connaît l'A330 par cœur, pour l'avoir lui-même commandé au début de son quinquennat. Ce qui est sûr, c'est que l'on s'arrache cet appareil : Jean-Marc Ayrault doit rentrer plus tôt que prévu de Chine pour ramener l'appareil qu'il avait emprunté au chef de l’État.

Des deux côtés, un message politique

L'invitation n'est par ailleurs pas dénuée d'arrière-pensées politiques. Nicolas Sarkozy rappelle à ses concurrents pour 2017 son rang présidentiel et François Hollande peaufine et corrige son image : rassembleur,  chef de guerre au-dessus des partis.

Mais, en coulisses, les haines sont toujours vivaces. "Hollande aurait-il des remords ?", ironise un sarkozyste. "De toute façon", persifle un Hollandais, "la présence de Sarkozy à Johannesburg passera inaperçue" : il n'y aura pas de place pour les "ex" sur la photo !

La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Hollande Nicolas Sarkozy Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants