1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Comment Emmanuel Macron a évincé le préfet du Rhône
1 min de lecture

Comment Emmanuel Macron a évincé le préfet du Rhône

Le président de la République a été à la manœuvre dans l'éviction du préfet du Rhône, mardi 10 octobre, Gérard Collomb avait évoqué des "dysfonctionnements" en lien avec l'attaque à Marseille.

Emmanuel Macron va dévoiler les contours de la police de sécurité quotidienne
Emmanuel Macron va dévoiler les contours de la police de sécurité quotidienne
Crédit : Laurent Cipriani / POOL / AFP
Le préfet du Rhône limogé par Emmanuel Macron
00:00:57
Olivier Bost & Sarah Ugolini

Henri-Michel Comet va être remplacé à la préfecture du Rhône. Ce limogeage, très rare dans l'histoire politique, a été décidé par Emmanuel Macron en personne. Le Président a voulu marquer le coup et afficher sa fermeté. "Même Gérard Collomb a trouvé ça brutal", raconte un témoin. Mais l'Élysée tient à rassurer : "Ce n'est pas le fait du prince".

Un rapport a révélé des défaillances qui ont amené à la libération du tueur de Marseille. "Il n'y a pas de faute individuelle mais des dysfonctionnements. Le préfet du Rhône et son secrétaire général en font logiquement les frais, pour bien marquer son autorité, pour que cela fonctionne", précise un proche d'Emmanuel Macron.

L'enquête administrative a confirmé la défaillance des services de la préfecture du Rhône. L'assaillant de Marseille, sans papiers, avait été arrêté à Lyon la veille du drame puis relâché faute de place dans un centre de rétention. L'inspection a montré que le fonctionnaire de permanence n'avait pas pu joindre ses supérieurs. Gérard Collomb avait alors dénoncé "un ensemble de dysfonctionnements graves" à la préfecture du Rhône et annoncé le renouvellement en profondeur de la préfecture mercredi 11 octobre.

Un nouveau préfet désigné lors du Conseil des ministres

Ce mercredi matin lors du Conseil des ministres, un nouveau préfet sera désigné. "Les deux hauts fonctionnaires limogés n'auront pas de nouvelles affectations avant un moment", promet un conseiller de l'Élysée.

À écouter aussi

Par ailleurs, pour que le message passe bien, tous les préfets recevront un courrier de la part du ministre de l'Intérieur pour que ce genre de dysfonctionnements ne se reproduisent pas. 

Un ancien conseiller du ministère de l'Intérieur juge sévèrement ces coups de menton. "Si on avait viré un préfet à chaque action ou tentative d'action terroriste, il n'y aurait plus de préfet", assure-t-il.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/