2 min de lecture Présidentielle 2017

Comment Benoît Hamon compte recruter 40.000 enseignants supplémentaires

INVITÉ RTL - Le candidat du PS à l'élection présidentielle a détaillé sur RTL ses mesures pour l'éducation et notamment comment il compte lutter contre les classes surchargées.

L'invite´ de RTL - Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Comment Benoît Hamon compte recruter 40.000 enseignants supplémentaires Crédit Image : Christophe Guibbaud pour RTL | Crédit Média : RTLNET | Date :
La page de l'émission
245_MARTICHOUX
Elizabeth Martichoux et Philippe Peyre

Benoît Hamon l'a promis : s'il est élu, il procédera au recrutement de 40.000 enseignants supplémentaires. Ils viendront s'ajouter aux 60.000 postes créés pendant le quinquennat de François Hollande. En 2015, toutefois, le nombre de candidat à l'enseignement a chuté d'un tiers par rapport à 2007. Ainsi, face à cette pénurie, comment compte faire le candidat socialiste ? N'y a-t-il pas un risque de privilégier le quantitatif au qualitatif ? "Je ne crois pas, a assuré Benoît Hamon au micro de RTL. On a rétabli la formation initiale des enseignants. Je rappelle que Nicolas Sarkozy l'avait supprimée. Apprendre était le métier que l'on apprenait plus dans ce pays, nous l'avons rétabli".

En matière d'éducation, Benoît Hamon fait des classes surchargées dans les écoles primaires un combat contre lequel il entend lutter fermement. "Ma priorité, c'est d'en finir avec les classes surchargées en primaire, a-t-il martelé au micro de RTL. Dans les écoles primaires en moyenne aujourd'hui il y a 23 élèves par classe. Mais la réalité c'est qu'on peut être à 30 ou à 15", a-t-il déploré. Ainsi, le candidat a formulé le souhait qu'il ne puisse plus y avoir plus de 25 élèves par classe dans les écoles primaires françaises et 20 dans les zones d'éducation prioritaire (ZEP) et dans les Outre-Mer. Une mesure qu'il souhaite appliquer pour les classes de CP, CE1 et CE2.

Renvoyer la liberté de recruter aux écoles est dangereux

Benoît Hamon sur RTL
Partager la citation

Si Benoît Hamon souhaite qu'il n'y ait pas plus de 25 élèves par classe dans les écoles primaires, Emmanuel Macron, son adversaire, souhaite aller plus loin et diviser par deux cet effectif. Sans répondre sur cette question, le candidat socialiste a pointé la liberté de recrutement donnée aux écoles que souhaiterait mettre en place le candidat "En Marche !". "Renvoyer la liberté de recruter aux écoles est dangereux. Ce qui veut dire que les meilleurs professeurs iront là où les écoles sont les plus attractives", a-t-il dénoncé. 

Un programme pour l'école trop coûteux ?

Créer 40.000 nouveaux postes dans l'Éducation nationale n'est-il pas trop coûteux pour l'État ? Selon Benoît Hamon, le coût de ces mesures pour l'école s'élève à 4 milliards d'euros. "Ce n'est pas qu'un coût, a-t-il fait valoir. Je préfère investir dans l'école, dans le fait que nos enfant puissent apprendre correctement dès le primaire, plutôt que de devoir payer demain le coût de l'ignorance". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Benoît Hamon Parti socialiste
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants