1 min de lecture Code du travail

Code du travail : "on est dans l’incertitude" pour Olivier Mazerolle

ÉDITO - La partie n’est pas encore gagné pour Emmanuel Macron après la signature des ordonnances pour la réforme du Code du travail.

Mazerolle-245x300 L'Edito d'Olivier Mazerolle Olivier Mazerolle iTunes RSS
>
L'Edito d'Olivier Mazerolle du 22 septembre 2017 Crédit Image : Olivier Mazerolle | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Mazerolle-795x530
Olivier Mazerolle et La rédaction numérique de RTL

Les manifestations contre la réforme du code du travail ont rassemblé 132.000 personnes en France jeudi 21 septembre, soit près de 90.000 manifestants de moins que lors de la première grande journée de mobilisation. "Le flop de la CGT était prévisible, nuance Olivier Mazerolle, le syndicat n’a plus la confiance de tous ceux qui ont défilé en vain ces dernières années".

"On est dans l’incertitude, tout est encore possible", explique l’éditorialiste en soulignant que le parallèle avec les mobilisations de 1995 contre la réforme de la Sécurité sociale portée par Alain Juppé n’est pas forcément erronée : "accumulation du mécontentement face aux ordonnances, baisse des apl, augmentation de la CSG, suppression des emplois aidés, la grogne des fonctionnaires".

"Jean-Luc Mélenchon a su trouver les mots pour s’adresser à tous", poursuit-il à la veille de la grande mobilisation prévue par la France insoumise. "Emmanuel Macron ne risque pas d’être abandonné par sa majorité", tempère Olivier Mazerolle. "Entre la rue et les élus, c’est une affaire de psychologie et de guerre des nerfs", conclut l’éditorialiste.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Code du travail Jean-Luc Mélenchon Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants