1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Climat : "La décision de Trump est calamiteuse" fustige Édouard Philippe sur RTL
2 min de lecture

Climat : "La décision de Trump est calamiteuse" fustige Édouard Philippe sur RTL

REPLAY - Selon le Premier ministre, avec le retrait des États-Unis de l'accord de Paris, Donald Trump "indique au monde qu'il entend essayer de régler les problèmes tout seul".

Édouard Philippe sur RTL, le 2 juin 2017
Édouard Philippe sur RTL, le 2 juin 2017
Crédit : Frédéric BUKAJLO / Sipa Press pour RTL
Édouard Philippe : "Un ministre mis en examen, ça démissionne"
00:26
Édouard Philippe : "La décision de Trump est calamiteuse"
01:08
Édouard Philippe sur sa relation avec Emmanuel Macron : "Elle est très fluide et institutionnelle"
00:55
Édouard Philippe était l'invité de RTL le 2 juin 2017
15:49
Édouard Philippe : "Un ministre mis en examen, ça démissionne"
00:26
L'invité de RTL du 02 juin 2017
15:57
Léa Stassinet

En mettant sa promesse à exécution de sortir son pays de l'accord de Paris sur le climat, Donald Trump a provoqué la consternation à travers le monde. Quelques minutes après cette annonce, Emmanuel Macron estimait ainsi que le président américain commettait "là une erreur pour les intérêts de son peuple et une faute pour l'avenir". Ce vendredi 2 juin, sur RTL, le Premier ministre a lui qualifié cette décision de "calamiteuse". "Alors que chacun sait que le sujet de la lutte contre le dérèglement climatique est un sujet essentiel pour la planète entière, alors que la gravité de ce sujet est documentée et qu'il y a des efforts considérables à fournir, le président des États-Unis, en conscience, se retire". 

Édouard Philippe insiste : "Cette décision est doublement calamiteuse parce que Donald Trump indique au monde qu'il entend ainsi essayer de régler les problèmes tout seul". Le Premier ministre est ensuite revenu sur la phrase du président américain qui disait préférer "les ouvrier de Pittsburgh à ceux de Paris. "Les ouvriers de Pittsburgh sont sur la même planète que ceux de Paris. Il n'y a pas de planète B, de plan B", rétorque le locataire de Matignon. 

Cependant, Édouard Philippe souligne qu'il existe aux États-Unis "un nombre considérable d'acteurs politiques, économiques, syndicaux, associatifs, qui ont parfaitement conscience que Pittsburgh est sur la même planète. Nous devons continuer à discuter avec eux". Le Premier ministre reconnaît avoir été "frappé" par l'attachement de certains maire américains à ce sujet du réchauffement climatique. "Ils vont vouloir continuer à travailler avec nous pour essayer de prendre des mesures locales, qui permettront d'aller dans le bon sens". 

Il faut rappeler qu'avec la Chine, les États-Unis sont le deuxième pays à émettre le plus de gaz à effet de serre. Ce retrait veut-il dire que les autres signataires du texte vont devoir redoubler d'efforts ? "Nous sommes dans une phase de consternation mais aussi de résolution", affirme Édouard Philippe. "Parmi les signataires, le sentiment partagé c'est que cette décision renforce l'urgence de l'action et la nécessité de rester groupés. Et cela renforce la place de la France dans le souci de chercher constamment des solutions collectives à des problèmes collectifs". 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/