2 min de lecture Claude Guéant

Claude Guéant regrette un manque de "solidarité" à l'UMP à son égard

Après sa mise en examen en mars dernier, l'ancien ministre de l'Intérieur de Nicolas Sarkozy se confie au "Parisien" et revient sur sa mise sur écoute et la réaction de sa famille politique à ses soucis judiciaires.

Claude Guéant en juillet 2013 (archives)
Claude Guéant en juillet 2013 (archives) Crédit : MARTIN BUREAU / AFP
Cécile De Sèze
Cécile De Sèze
Journaliste RTL

"Il m'est arrivé de regretter que trop peu de gens à l'UMP ne rappellent le principe de la présomption d'innocence". Ce sont les mots de Claude Guéant, rapportés par Le Parisien, à propos de sa mise en examen le 7 mars dernier pour "faux", "blanchiment de fraude fiscale" et "fraude fiscale". Et l'ancien ministre de Sarkozy semble en vouloir à certains membres de sa famille politique : "Lorsqu'on prend des coups comme j'en ai pris, je dois dire qu'une plus grande solidarité m'aurait fait plaisir".

Une plus grande solidarité m'aurait fait plaisir

Claude Guéant
Partager la citation

Ce qui ne l'empêchera pas de ne jamais "balancer" qui que ce soit, selon ses propres dires dévoilés il y a quelques jours par le quotidien Le Monde. Conversation privée mais enregistrée par la police, pendant laquelle sa fille, Marie-Sophie Charki, s'énerve contre Nicolas Sarkozy. "Il a intérêt à se méfier parce que le jour où tu vas décider de balancer... tu vas voir", dénonce-t-elle. La réponse de Claude Guéant ? "Oh bah... je vais pas balancer".

Je n'oublie pas l'acharnement dont est victime Nicolas Sarkozy

Claude Guéant
Partager la citation

Mais l'ex-ministre de l'Intérieur affirme dans les colonnes du Parisien qu'il n'a "jamais rien dit de négatif concernant Nicolas Sarkozy" parce qu'il assure ne rien savoir "de négatif le concernant". Claude Guéant démontre ainsi sa fidélité au chef de l'UMP avec qui il dit avoir conservé des "liens très confiants et amicaux". "Il arrive qu'on parle [des affaires] parce que ça fait partie tout de même de notre vie à tous les deux. Je n'oublie pas non plus l'acharnement dont il est victime", poursuit-il. 

L'ancien président de la République est lui aussi dans le viseur de la justice sur de multiples affaires, notamment celle concernant le financement libyen de sa campagne présidentielle en 2007. La même affaire qui a débouché sur la mise en examen de son ancien ministre.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Claude Guéant UMP Nicolas Sarkozy
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants