1 min de lecture Réforme constitutionnelle

Christiane Taubira salue l'abandon de la déchéance de nationalité

L'ancienne ministre de la Justice a accueilli très favorablement l'abandon de la révision constitutionnelle jeudi 31 mars.

Christiane Taubira à l'Assemblée nationale
Christiane Taubira à l'Assemblée nationale Crédit : LOIC VENANCE / AFP
James Abbott
James Abbott

François Hollande a annoncé mercredi 30 mars qu'il enterrait le projet de révision de la Constitution, qui contenait le très controversé texte concernant la déchéance de nationalité pour les terroristes. L'ancienne ministre de la Justice, Christiane Taubira, qui avait quitté son poste au gouvernement notamment pour des désaccords sur cette mesure, a accueilli la nouvelle avec satisfaction. Elle a publié un petit texte sur Facebook intitulé "Certaines causes portent en elles l'épreuve de vérité sur ce que valent les valeurs qui nous relient".

Elle a notamment salué que "la parenthèse d'un douloureux égarement se ferme". "La Constitution va demeurer la résidence de nos valeurs, des principes qui régissent la République, des symboles qui nous font tenir ensemble, (...) bref maintenant que la Loi fondamentale redevient le cadre de notre appartenance, nous revoilà libres ensemble."

Opposée à la déchéance de nationalité, Christiane Taubira avait même publié un pamphlet contre cette mesure. "Déchoir des terroristes, qui songerait à s’y opposer ? Binationaux ou non ! Mais quel effet sur les mêmes ? Ils ne meurent ni Français ni binationaux, ils meurent en morceaux", avait-elle écrit dans Murmures.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Réforme constitutionnelle Christiane Taubira Parlement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants