2 min de lecture Christian Estrosi

Christian Estrosi : un habitué du dérapage

Dimanche matin, le maire de Nice a dit "mater" les Roms. Islam, gens du voyage ou droit de vote des étrangers : Christian Estrosi n'en est pas à son coup d'essai.

Le député-maire de Nice (UMP) Christian Estrosi
Le député-maire de Nice (UMP) Christian Estrosi Crédit : AFP / Archives
Raphaël Bosse-Platière
Raphaël Bosse-Platière
Journaliste RTL

Invité du Grand Rendez-vous Europe 1/ i>Télé/ Le Parisien-Aujourd'hui en France dimanche 7 juillet, Christian Estrosi n'a pas mâché ses mots, notamment lorsqu'il a abordé les sujets des Roms et de l'islam. 

J'en ai maté d'autres, je vous materai

Christian Estrosi
Partager la citation

Sur l'expulsion des Roms : "J'appelle les maires de France à la révolte" pour que les Roms soient expulsés, a déclaré le maire de Nice, leur proposant de leur envoyer son "mode d'emploi" pour y parvenir. A l'intérieur figureraient des conseils tirés de son expérience avec le peuple nomade. Il a cité en exemple un groupe installé sur un terrain de football dans sa ville, à qui il aurait déclaré : "J'en ai maté d'autres, je vous materai (...). La première chose que je fais, c'est de vous mettre des caméras partout, pour surveiller vos faits et gestes dans les quelques heures qui viennent". 

Sur l'islam et la démocratie : dimanche toujours, Christian Estrosi s'en est pris à la religion musulmane, affirmant que notre système politique et cette religion sont "totalement incompatibles". "Je veux que l'on défende l'idée de liberté et de démocratie à partir du principe de la laïcité, qui fait le modèle de notre pays", a ajouté l'ancien ministre de l'Industrie de Nicolas Sarkozy.

Ils viennent avec des drapeaux étrangers faire du tohu-bohu

Christian Estrosi
Partager la citation

Sur le droit de vote des étrangers : le 30 janvier dernier, le député des Alpes-Maritimes s'exprimait sur l'idée d'accorder le droit de vote aux élections locales aux personnes nées hors de l'Union Européenne et résidant en France depuis au moins 5 ans. "Donner le droit de vote à des personnes qui haïssent la France, qui détestent la laïcité, qui refusent nos lois !", s'était alors exclamé Estrosi. Et d'ajouter : "Ils viennent avec des drapeaux étrangers faire du tohu-bohu autour de ma mairie, permettez-moi de vous dire que c’est un comportement contre la République, contre la Nation !"

À lire aussi
Christian Estrosi à Nice, en novembre 2018 élections européennes
Européennes 2019 : Estrosi et Robinet voteront pour la liste Les Républicains

Sur le stade de Nice : "Je préfère avoir un stade qui s'appelle Allianz (compagnie allemande d'assurances) plutôt qu'Emirates (comme celui d'Arsenal, au nom de la compagnie émirienne), vous voyez pourquoi...", avait déclaré Estrosi en octobre dernier dans L'Equipe. Trois mois plus tôt, le maire avait tranché, en annonçant que le groupe basé outre-Rhin l'avait emporté face à son concurrent, pour construire le future Grand Stade de Nice qui accueillera l'Euro 2016.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Christian Estrosi Nice UMP
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants