1 min de lecture François Hollande

Chômage : la nouvelle mesure du gouvernement pour développer l'apprentissage

REPLAY - François Hollande annoncera dans les prochains jours une nouvelle mesure pour développer l'apprentissage et ainsi lutter contre le chômage.

Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
François Hollande veut ouvrir une seconde voie d'accès pour développer l'apprentissage Crédit Image : AFP | Crédit Média : Marie-Bénédicte Allaire | Durée : | Date : La page de l'émission
Marie-Bénédicte Allaire
Marie-Bénédicte Allaire et Julien Quelen

En marge de la sécurité, l'emploi sera le grand axe de la politique de François Hollande en 2016. Car selon l'Insee, même en dépit des récents attentats de Paris,la principale préoccupation des Français reste bien le chômage. Face aux 3,6 millions de demandeurs d'emploi, le président de la République annoncera dans les prochains jours de nouvelles mesures chocs parmi lesquelles figurera le développement de l'apprentissage. 

En parallèle des diplômes desservis par le ministère de l'Éducation nationale, le chef de l'État souhaite ouvrir une deuxième voie d'accès dépendante du ministère du Travail. Au moment de l'orientation, un choix différent s'offrira donc aux jeunes étudiants. Plus de maths ou de français, mais des enseignements exclusivement professionnels. Les formations se feront en centre de formation des apprentis, les CFA, pourront débuter à n'importe quel moment de l'année et n'obéiront plus au rythme scolaire. Ces formations dureront moins d'un an et s'effectueront en 600 ou 800 heures, soit presque moitié moins que pour un jeune qui prépare un CAP, par exemple. 

Le nombre d'apprentis a baissé en 2015

C'est un jury de professionnels qui délivrera les titres. Au sein de l'entreprise, les jeunes signeront un contrat d'apprentissage et bénéficieront des mêmes conditions matérielles que leurs collègues qui suivent la voie éducation nationale. Ce système existe déjà pour les adultes mais la mesure préconise de l'ouvrir aux jeunes de 16 à 26 ans

Les branches professionnelles vont devoir définir dans quels secteurs les besoins en apprentis sont les plus criants. Les régions, qui sont l'échelon responsable de la formation et de l'apprentissage, vont devoir mobiliser leur financement mais les ressources ont augmenté de près de 300 millions en 2015 alors que le nombre d'apprentis a baissé. Il ne devrait donc pas y avoir de problème, au moins dans un premier temps, selon une estimation du ministère du Travail. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Hollande Éducation nationale Travail
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants