1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Chômage : "Il n'y a pas de changement de mode de calcul", assure Bruno Le Roux
2 min de lecture

Chômage : "Il n'y a pas de changement de mode de calcul", assure Bruno Le Roux

INVITÉ RTL / REPLAY - Le président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale se défend des attaques de l'opposition sur la stabilisation des chiffres du chômage.

Bruno Le Roux, invité de RTL, le 28 juillet 2015
Bruno Le Roux, invité de RTL, le 28 juillet 2015
Crédit : Lucas Colin / RTL.fr
Chômage : "Il n'y a pas de changement de mode de calcul", assure Bruno Le Roux
09:16
Chômage : "Il n'y a pas de changement de mode de calcul", assure Bruno Le Roux
09:18
Jérôme Florin & Cécile De Sèze

Les chiffres du chômage dévoilés lundi 27 juillet sont stables. Une légère hausse quasi-nulle de 1.300 demandeurs d'emploi en juin 2015 que Bruno Le Roux voit comme "un signe d'espoir" mais "pas de victoire". Seulement, le mode de calcul a été légèrement modifié ce mois-ci. L'opposition dénonce comme "un maquillage des chiffres". Le président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale assure cependant qu'il "n'y a pas de changement de mode de calcul". 

"Les chômeurs qui étaient en situation de formation, de service civique ou de contrat aidé, étaient, auparavant, comptabilisés dans la catégorie obligée de chercher un emploi", précise-t-il. Or, dans cette situation, "ils ne sont pas dans l'obligation de chercher un emploi". Pour Bruno Le Roux, "la réalité des chiffres c'est celle de ce mois-ci et pas du mois dernier".

La droite se désole quand les chiffres s'améliorent

Bruno Le Roux

Et le président du groupe socialiste de regretter la réaction de la droite. Pour lui, l'opposition "se désole quand les chiffres s'améliorent, c'est bien ça le problème pour notre pays (...) Je n'arrive pas à regretter que le chômage baisse et je regrette que certains responsables en viennent à douter et à essayer de jeter la suspicion". Pourtant, François Hollande a lui-même regretté "l'imprécision des chiffres".

La chômage baissera en 2016 assure Le Roux

Cette légère stabilisation n'est "pas assez" pour le député de Seine-Saint-Denis : "Il faut aller plus loin, continuer de réformer au profit de nos entreprises, de ceux qui peuvent créer de l'emploi et faire en sorte de changer ce modèle de chômage de masse sur lequel le pays s'est trop installé depuis des décennies". Mais Bruno Le Roux le maintient : "L'inversion de la courbe du chômage est une promesse et reste une promesse aujourd’hui."

Changer ce modèle de chômage de masse sur lequel le pays s'est trop installé depuis des décennies

Bruno Le Roux
À lire aussi

"Nous avons fait de nombreuses réformes qui vont permettre de tenir cet engagement, je n'ai aucun doute (...) Aujourd'hui tout est là pour que cela redémarre, le chômage baissera sur l'année 2016 et il se stabilisera en 2015", promet-il.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/