1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Fusillade à Charlie Hebdo : "Ces individus étaient suivis mais il n'y a pas de risque zéro", dit Manuel Valls
1 min de lecture

Fusillade à Charlie Hebdo : "Ces individus étaient suivis mais il n'y a pas de risque zéro", dit Manuel Valls

REPLAY - Le Premier ministre souligne la difficulté de surveiller les centaines de terroristes potentiels qui menacent la France.

Manuel Valls, invité de RTL, le 8 janvier 2015
Manuel Valls, invité de RTL, le 8 janvier 2015
Crédit : Frederic Bukajlo / Abaca Press / RTL
Manuel Valls : "Ces individus étaient suivis mais il n'y a pas de risque zéro"
16:07
Fusillade à Charlie Hebdo : Manuel Valls évoque "plusieurs interpellations"
16:08
Le directeur de "Libération" raconte comment et pourquoi son journal aide "Charlie Hebdo"
03:42
Romain Renner & Yves Calvi

"Il faut laisser la police accomplir son travail". Au lendemain de l'attentat qui a fait douze morts et quatre blessés grave dans les locaux de Charlie Hebdo, Manuel Valls "refuse d'entrer dans le détail" de l'enquête en cours. "La priorité, c'est de traquer et appréhender les terroristes qui ont commis cet attentat. Notre principale préoccupation est de les empêcher de continuer. C'est pour ça que le parquet a décidé de publier leurs photos", explique le Premier ministre.

Interrogé sur une éventuelle défaillance des services de surveillance français, Manuel Valls tempère. Selon lui, les suspects "étaient connus des services donc ils étaient suivis. Nous faisons face à une menace terroriste sans précédent, intérieure et extérieure (...) Nos services ont contrarié des projets d'attentat mais ce sont des centaines d'individus qui sont suivis (...) Il n'y a pas de risque zéro".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/