1 min de lecture Info

Cérémonie du 11-Novembre : Hollande hué sur les Champs-Élysées, heurts entre policiers et manifestants

Le président de la République a été hué, ce lundi, lors de sa descente des Champs-Elysées après les commémorations du 11-Novembre sous l'Arc de Triomphe.

Le président de la République, François Hollande, a ravivé la flamme du soldat inconnu sous l'arc de triomphe des Champs-Elysées (photo d'Artiches 2012).
Le président de la République, François Hollande, a ravivé la flamme du soldat inconnu sous l'arc de triomphe des Champs-Elysées (photo d'Artiches 2012). Crédit : AFP / PHILIPPE WOJAZER
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le président François Hollande a été hué lundi à son passage sur les Champs-Elysées lors de la cérémonie du 11 novembre et des heurts ont éclaté entre policiers et manifestants, a constaté une journaliste de l'AFP sur place. Des manifestants ont crié "Hollande démission, dictature, ta loi on n'en veut pas !".

Des manifestants d'extrême droite ont côtoyé des "Bonnets rouges", soutenant le mouvement breton contre l'écotaxe. Des manifestants anti-extrême droite ont également manifesté, scandant "A bas le Front national" ou encore "le Front national c'est la guerre", à quelques mètres du lieu où ont été emmenés le candidat Front national.

Un peu plus tôt, le candidat FN à la mairie de Paris, Wallerand Saint-Just, et une vingtaine de soutiens qui se tenaient à quelques centaines de mètres de l'Arc de triomphe, ont été conduits un peu plus loin par les forces de l'ordre, a constaté une journaliste de l'AFP sur place. Au cours de leur évacuation dans le calme, trois femmes avec des bonnets rouges et soutenant le mouvement breton ont été également éconduites.

"On n'en peut plus", a affirmé un jeune homme de 25 ans sous couvert d'anonymat, expliquant être venu dans l'intention de "siffler" le président et de dénoncer "l'amateurisme de ce gouvernement, les impôts excessivement élevés, le mariage pour tous". Les voitures du cortège présidentiel ont quitté les lieux sous les sifflets.

À lire aussi
Des chevaux de race ardennaise tractent la benne à ordures. déchets
Charleville-Mézières : des chevaux remplacent les camions-poubelles

Quelques personnes se sont retrouvées par terre, maîtrisés par des forces de l'ordre, tandis que sur Twitter ont circulé des photos de "bonnets rouges" interpellés.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Info Politique Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants