1 min de lecture Espagne

Catalogne : "Personne ne veut passer pour l'agresseur, entre Madrid et Barcelone", note Alain Duhamel

ÉDITO - La situation est bloquée entre Madrid et Barcelone. Si la Catalogne ne s'est pas encore vraiment déclarée indépendante, Madrid pourrait suspendre son autonomie prochainement. Ce qui pourrait conditionner la résolution de la crise.

La Semaine Politique - Duhamel La semaine politique d'Alain Duhamel Alain Duhamel iTunes RSS
>
Catalogne : "Personne ne veut passer pour l'agresseur, entre Madrid et Barcelone", note Alain Duhame Crédit Image : LLUIS GENE / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
La Semaine Politique - Duhamel
Alain Duhamel Journaliste RTL

Continuer à mettre en œuvre une stratégie du flou. C'est l'option choisie par Carles Puigdemont, président de la Catalogne. "Il ne veut pas apparaître comme celui qui est responsable de la rupture du dialogue, estime Alain Duhamel. À la fois vis-à-vis de l'opinion internationale mais de l'Union Européenne et des Catalans, qui sont eux-mêmes divisés."

Autre point à ne pas perdre de vue dans l'analyse de la crise catalane, l'étroitesse de la marge de manœuvre de Puigdemont. Sa majorité est faible, seulement quatre députés : "Son objectif est de pousser à la faute Mariano Rajoy, en essayant de lui faire porter le chapeau, le faire passer pour l'agresseur."

Le fait qu'il continue à appeler au dialogue constitue un motif d'espoir pour Alain Duhamel. "Il maintient ouverte une pote de secours, même si la porte principale est verrouillée", estime l'éditorialiste. Il va falloir suivre avec attention la suite du duel entre Madrid et Barcelone. Le gouvernement espagnol devrait prochainement suspendre l'autonomie de la Catalogne, en utilisant l'article 155 de la Constitution. "C'est certain, ses partenaires gouvernementaux l'exigent. Mais tout va dépendre de la subtilité avec laquelle il sera mis en œuvre", conclut Alain Duhamel.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Espagne Catalogne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants