1 min de lecture Cantine

Cantines : les sénateurs refusent d'imposer un seuil de 20% d'aliments bio

La proposition de loi écologiste a été torpillée par les sénateurs qui la jugent trop "contraignante".

Certaines cantines scolaires proposent déjà 30% d'aliments bio (illustration).
Certaines cantines scolaires proposent déjà 30% d'aliments bio (illustration).
Geoffroy Lang
Geoffroy Lang

Les associations de défense de l'environnement n'ont pas manqué de faire part de leur incompréhension après le rejet de la proposition de loi pour atteindre 20% de bio dans les cantines scolaires. Le Sénat, à majorité à droite, a repoussé la proposition de loi votée à l'unanimité en première lecture à l'Assemblée en janvier, car elle impose "une norme contraignante" pour les élus locaux.

"Les sénateurs ont fait preuve d'un manque de vision et de courage politique, alors même qu'une meilleure alimentation est plébiscitée par les consommateurs et que la France continue de s'embourber dans ses objectifs de réduction des pesticides", a protesté la Fondation Nicolas Hulot dans un communiqué. "Les parents apprécieront le jeu de postures de sénateurs", a commenté de son côté l'association Agir pour l'environnement. L'organisation écolo souligne que les aliments issus de l'agriculture bio ne représentent que 2,7% des assiettes dans les cantines scolaires aujourd'hui.

"Ces seuils sont difficiles à atteindre pour les producteurs français", a fait valoir de son côté le sénateur LR Alain Vasselle, rapporte BFMTV.fr. Certaines communes, comme Bordeaux (LR) ou Grenoble (EELV), ont déjà dépassé de loin le seuil prévu par la proposition de loi et proposent 30% d'aliments bio dans leur cantine.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cantine Alimentation Bio
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants