1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Cambadélis va tenter de réunir les proches de Valls et Aubry
2 min de lecture

Cambadélis va tenter de réunir les proches de Valls et Aubry

Selon "Libération", le premier secrétaire du PS prépare le prochain congrès du parti prévu pour le mois de juin et veut rassembler les deux camps socialistes sous une même motion.

Jean-Christophe Cambadélis avec Martine Aubry et Manuel Valls à Lille en 2014 (Archives.)
Jean-Christophe Cambadélis avec Martine Aubry et Manuel Valls à Lille en 2014 (Archives.)
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Cécile De Sèze
Cécile De Sèze

Est-ce une mission impossible dans laquelle se lance Jean-Christophe Cambadélis ? À 6 mois du prochain congrès du PS qui se tiendra à Poitiers, Libération croit savoir que le premier secrétaire du Parti socialiste tente de rassembler sous la même motion deux voix dissonantes du parti : les soutiens de Martine Aubry et ceux de Manuel Valls.

Le journal prévoit déjà une "nouvelle fessée électorale annoncée" pour le parti au pouvoir aux élections départementales et analyse ce 77e congrès comme une "échéance interne déterminante pour l'équilibre de la majorité d'ici à la fin du quinquennat". Ce sont les 5, 6 et 7 juin prochains que les militants seront appelés à voter pour leur futur premier secrétaire du PS.

Clarifier la gauche

C'est pourquoi il est très important de le prendre au sérieux, et Jean-Christophe Cambadélis entend redéfinir une ligne claire à la gauche par cette réunion des aubristes et des vallsistes sur un même texte et garder les rennes du parti. Car depuis plusieurs mois, entre les députés frondeurs, les départs de plusieurs ministres (notamment Arnaud Montebourg et Benoît Hamon), et les récentes déclarations de Martine Aubry vis-à-vis de la Loi Macron, les voix dissonantes ne permettent pas à la gauche d'avoir une ligne directrice nette et à Jean-Christophe Cambadélis de se positionner clairement. 

Mais l'exercice risque d'être compliqué, car comme le cite Libération, "si le sujet du congrès c'est pour ou contre le gouvernement, c'en est terminé pour la gauche", prévient un proche de Valls. Et les mécontents du gouvernement sont nombreux, notamment dans l'aile la plus à gauche qui critique vivement le Premier ministre et le ministre de l'Économie, Emmanuel Macron, jugés pour une politique économique pas assez socialiste.

L'arbitre Cambadélis

À lire aussi

Jean-Christophe Cambadélis apparaît alors au quotidien comme la meilleure personnalité, celui qui représente le plus une "centralité", qui "s'est posé comme le garant du socialisme". Une posture acquise lors de l'université d'été à La Rochelle cet été.

Ce congrès permettra également à Jean-Christophe Cambadélis de se créer une "légitimité partisane" analyse le quotidien. Car il faut rappeler qu'il a été nommé par des cadres à la place d'Harlem Désir - et non élu par les militants PS - nommé au poste de secrétaire d'État aux Affaires européennes.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/