2 min de lecture Les Républicains

Calmels sur RTL : "Je ne souhaite pas d'accord" avec Dupont-Aignan

INVITÉE RTL - La première vice-présidente des Républicains, Virginie Calmels, n'entend pas convaincre Laurent Wauquiez de rencontrer Nicolas Dupont-Aignan, comme le souhaiterait ce dernier.

L'invite´ de RTL - Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
"La technocratie n'a jamais autant repris le pouvoir que sous Macron", dit Virginie Calmels Crédit Image : Camille Kaelblen / RTLnet | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
micro générique
La rédaction numérique de RTL

La porte se referme à demi pour Nicolas Dupont-Aignan. Pour la première vice-présidente des Républicains (LR), Viriginie Calmels, le patron LR Laurent Wauquiez ne devrait pas rencontrer le leader de Debout la France. Nicolas Dupont-Aignan a formulé cette proposition de rencontre entre lui et Laurent Wauquiez dimanche 6 mai, dans Le Grand Jury de RTL, LCI et Le Figaro

"Les rencontres et les échanges c'est une chose, en revanche je ne souhaite pas d'accord, je ne souhaite pas de mélange des genres politicien, fait savoir Virginie Calmels au lendemain de cette proposition. Cela fait de la vieille tambouille, les Français ne s'y retrouvent pas. Défendons nos convictions, et nous avons suffisamment de choses qui nous séparent du Front National ou de Nicolas Dupont-Aignan pour que la droite se reconstruise fermement sur ses fondamentaux", estime-t-elle.

"Nicolas Dupont-Aignan s'est rapproché, ça n'a échappé à personne, au second tour de la présidentielle, de Marine Le Pen. Aujourd'hui il essaierait de se rapprocher des Républicains. Ça c'est de la tambouille politicienne. Ce que je trouve important, c'est de défendre nos convictions. Et nos convictions ne sont pas les mêmes", considère la première vice-présidente des Républicains.

L'absence d'un "socle de convictions"

Virginir Calmels se défend de tout sectarisme mais estime qu'une entente sur un sujet ne constitue pas pour autant un motif de rapprochement entre Debout la France et Les Républicains. "J'avais trouvé que Benoît Hamon avait une très bonne proposition dans son projet présidentiel - et personne ne pourra m'accuser d'être hamoniste - qui consistait à donner des trimestres de retraite à son conjoint. Pour autant je n'irais pas avec Benoît Hamon dans une convergence sous prétexte qu'on a un sujet en commun, donne-t-elle en exemple. Pour moi, ça ne fait pas un socle de convictions."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Les Républicains Nicolas Dupont-Aignan Laurent Wauquiez
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants