2 min de lecture Société

Calmels défend les crèches sur RTL et invoque les "racines judéo-chretiennes"

INVITÉE RTL - Virginie Calmels, soutien de Laurent Wauquiez à la présidence du parti, défend l'installation de santons dans le hall du Conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes.

L'invité de RTL
Calmels défend les crèches sur RTL et invoque les "racines judéo-chretiennes"
Crédit Média : RTLnet Crédit Image : Loïs Richard
Voir la suite

Favori pour prendre la tête des Républicains dimanche 10 décembre, Laurent Wauquiez a décidé d'installer des santons dans l'Hôtel de Région Auvergne-Rhône-Alpes sous forme d'exposition et sur fond de défense des traditions : la justice avait pourtant retoqué la mise en place d'une crèche au nom de la neutralité l'an dernier.

Invitée de RTL mardi 5 décembre, Virginie Calmels, numéro deux du parti toute désignée en cas de victoire de Laurent Wauquiez, a salué son initiative. "Il faut qu'on arrête de créer des débats sur des choses qui ne sont finalement pas si importantes pour les Français. "On va arrêter de s'excuser d'avoir des racines judéo-chrétiennes dans ce pays", s'exclame-t-elle. "Nous avons des racines, nous n'allons pas les renier."

Le fait religieux a-t-il sa place dans l'espace public ? Pour Virginie Calmels, la loi de séparation des Églises et de l'État de 1905 et la laïcité ne sont en rien en danger avec ce genre d'initiatives. "Est-ce que la laïcité est mise en cause parce qu'il y a des crèches dans des lieux comme un Conseil régional", fait-elle mine d'interroger. "Je suis frappée de voir que l'on nous ferait croire que la laïcité serait en danger parce qu'il y a une croix sur une statue de Jean-Paul II ou parce qu'il y a des crèches dans des mairies." Et de s'étonner : "Je suis frappée, on ne peut plus dire les vacances de Noël, on ne peut plus dire les vacances de Pâques. Arrêtons de pousser le trait."

L'argument, déjà utilisé par Jean-François Copé, rappelle Le Lab, n'est pas valable au regard de la dénomination choisie par le ministère de l'Éducation nationale dans son calendrier scolaire. Les vacances de Noël s'appellent bien les vacances de Noël.

"Rien de commun" entre les santons et le port du voile ?

Pour défendre la laïcité, Virginie Calmels s'était positionnée contre le port du voile à l'université, "un des rares sujets sur lesquels je n'étais pas d'accord avec Alain Juppé". La première adjointe au maire de Bordeaux, par ailleurs membre du comité politique des Républicains, ne voit "rien de commun" entre ces deux faits.

"Ne tombons pas dans ces caricatures. La langue est un sujet essentiel d'intégration, l'habillement également. Ne nous voilons pas la face, derrière tout ça, il y a le respect de l'égalité entre les hommes et les femmes et le fait d'assumer ce qu'est le bien vivre ensemble sans signe ostentatoire."

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés