1 min de lecture Assemblée nationale

Cahuzac veut revenir à l'Assemblée, selon Bartolone

Selon Claude Bartolone, président de l'Assemblée nationale, Jérôme Cahuzac veut revenir siéger dans l'hémicycle, à son siège de député PS du Lot-et-Garonne, malgré son mensonge et sa mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale. Pas une bonne idée selon Bartolone.

Claude Bartolone, le président de l'Assemblée nationale, affirme que Jérôme Cahuzac veut revenir à l'Assemblée Nationale
Claude Bartolone, le président de l'Assemblée nationale, affirme que Jérôme Cahuzac veut revenir à l'Assemblée Nationale Crédit : DR
micro générique
La rédaction numérique de RTL

C'est Claude Bartolone, président de l'Assemblée nationale qui l'affirme : malgré la disgrâce, Jérôme Cahuzac veut revenir siéger dans l'hémicycle, à son siège de député PS du Lot-et-Garonne. "J'essaye de lui faire comprendre qu'il ne peut pas le faire. Compte tenu de son attitude, ce ne serait pas une bonne chose, ni pour lui, ni pour le pays", a affirmé le chef du perchoir sur France Info, après avoir eu une longue conversation avec avec l'ex-ministre du Budget. Jérôme Cahuzac, qui a récemment avoué détenir un compte à l'étranger, avait été poussé à abandonné son portefeuille ministériel.

>
A l'Assemblée, la volonté de retour de Jérôme Cahuzac laisse perplexe Crédit Média : Vincent Derosier | Durée : | Date :

"Schizophrénie"

Selon la réforme constitutionnelle de juillet 2008, un ministre ayant démissionné ou ayant perdu son poste suite à un remaniement, recouvre son siège de député de manière mécanique au bout d'un mois, sauf s'il y renonce expressément. Officiellement, Jérôme a jusqu'au 19 avril pour se prononcer.

"J'essaye de lui faire comprendre qu'il ne peut pas le faire", a dit Claude Bartolone. "Ce n'est pas la justice qui l'en empêche, puisqu'il n'a pas été condamné, mais compte tenu de son attitude, ce ne serait pas une bonne chose, ni pour lui, ni pour le pays". Jérôme Cahuzac est "face à une certaine schizophrénie", a ajouté le président de l'Assemblée.

"Impardonnable"

À lire aussi
Un rayon jambon dans un supermarché de Nîmes (Illustration) Nutrition
Additifs : Bientôt une taxe sur la charcuterie ?

"Jérôme Cahuzac a reconnu sa culpabilité devant les juges. La parole prononcée dans l'hémicycle est sacrée. Au-delà de ma consternation et de ma colère, avoir menti devant la représentation nationale est impardonnable", avait déjà déclaré Bartolone dans un bref communiqué le président de l'Assemblée nationale.

Interrogé lors d'une séance de questions au gouvernement, l'ex-ministre du Budget avait affirmé aux députés qu'il n'avait jamais eu de compte à l'étranger. Des dénégations qu'il répètera à plusieurs reprises.

La rédaction vous recommande

Lire la suite
Assemblée nationale Claude Bartolone Affaire Cahuzac
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants