1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Nicolas Sarkozy sur RTL : "On changera la Constitution" pour permettre une loi sur le burkini
1 min de lecture

Nicolas Sarkozy sur RTL : "On changera la Constitution" pour permettre une loi sur le burkini

REPLAY - INVITÉ RTL - Nicolas Sarkozy a plaidé pour une loi interdisant le port du "burkini" sur les plages et dans les piscines, au micro d'Elizabeth Martichoux, ce lundi 29 août.

Nicolas Sarkozy sur RTL, lundi 29 août
Nicolas Sarkozy sur RTL, lundi 29 août
Crédit : Romain Boé / Sipa
Nicolas Sarkozy, invité de RTL le 29 août 2016
14:56
Loi sur le burkini : "Il faut changer la Constitution", martèle Nicolas Sarkozy
00:26
Nicolas Sarkozy sur RTL : "Si je perds la primaire, je ferai partie du rassemblement"
01:21
Nicolas Sarkozy sur RTL : "Une baisse d'impôts et des charges de 34 milliards d'euros dès juillet 2017"
04:24
Laurent Gerra face à Nicolas Sarkozy : "Oui Nico c'est moi, non je n'ai pas changé"
04:11
Nicolas Sarkozy sur RTL lève le mystère autour du "T" rouge de "Tout pour la France"
00:46
"Si nous ne faisons rien, c'est l'ensemble de notre agriculture qui s'effondre"
03:08
Nicolas Sarkozy : les heures supplémentaires défiscalisées, c'est "travailler plus pour gagner plus"
02:05
Burkini : "Il faut changer la Constitution", estime Nicolas Sarkozy
05:37
Nicolas Sarkozy : "Je ne me donnerai pas le ridicule d'attaquer François Fillon"
01:30
Burkini, heures supplémentaires, primaire à droite : l'intervention de Nicolas Sarkozy en quatre points
02:41
Nicolas Sarkozy : "On changera la Constitution" pour permettre une loi sur le burkini
15:05
Clarisse Martin
Clarisse Martin

Le "burkini", une tenue de bain islamique est au cœur de la polémique depuis plusieurs semaines. "Aujourd'hui je demande une loi pour aider les maires", plaide Nicolas Sarkozy. "Une loi qui viserait le port du "burkini" sur les plages et les piscines". Une polémique avant tout "au nom de l'égalité stricte entre les hommes et les femmes", sur laquelle il souhaiterait entendre davantage les féministes. "Chez nous, on n'enferme pas les femmes derrière des tissus".

"Pour moi, c'est une provocation d'un islam politique, extrémiste, qui teste la République", soutient-il, en désaccord avec son adversaire à la primaire de la droite et du centre Alain Juppé, qui refuse une loi de "circonstance". Pour l'ancien chef de l'État, c'est l'absence d'autorité dans le pays qui génère les tensions identitaires et des "dérives".

Sur la décision du Conseil d'État, qui a suspendu un arrêté anti-burkini vendredi 26 août, Nicolas Sarkozy ne s'attendait pas à "autre chose". Mais se questionne. "Qu'est-ce-que la liberté face à la tyrannie des minorités ?", dénonce-t-il. "On ne peut pas laisser les maires seuls face à cette situation", tranche l'ancien chef de l'État, qui se dit prêt à "changer la Constitution s'il le faut", pour permettre à une telle loi de voir le jour.

Nicolas Sarkozy, candidat déclaré à la primaire de la droite et du centre depuis le 22 août en vue de l'élection présidentielle de 2017, est entré en campagne jeudi 25 août à Châteaurenard (Bouches-du-Rhône). 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/