1 min de lecture Budget

Budget : comment l'État veut économiser quatre milliards d'euros supplémentaires

ÉCLAIRAGE - Le gouvernement a prévu d'économiser quatre milliards d'euros supplémentaires pour contenir le déficit. La sécurité sociale et les budgets des ministères seront ponctionnés.

Le ministre des Finances Michel Sapin en avril 2014 (Archives)
Le ministre des Finances Michel Sapin en avril 2014 (Archives) Crédit : ERIC PIERMONT / AFP
Marion Dautry
Marion Dautry
Journaliste RTL

Le gouvernement doit trouver quatre milliard d'euros supplémentaires en 2014 pour tenir les exigences de Bruxelles. Le collectif budgétaire présenté le 11 juin par Michel Sapin en Conseil des ministres prévoit notamment des économies pour les ministères et la sécurité sociale.

Cure d'amaigrissement pour la sécurité sociale

Le collectif budgétaire prévoit de raboter le budget de la sécurité sociale d'1,1 milliard d'euros. Les économies doivent être réalisées sur les prestations sociales et les dépenses de santé. Le projet de loi de financement de la sécurité sociale rectificatif doit être présenté la semaine prochaine.

300 millions d'euros d'économies doivent déjà être réalisés grâce au décalage d'une année de la revalorisation des prestations socialesannoncé en avril dernier.

1,6 milliard d'euros en moins pour l'État

C'est l'État qui fournit le plus gros effort avec 1,6 milliards d'euros en moins, pris principalement sur les budgets des ministères. 600 millions d'euros seront prélevés dans les réserves des ministères, constituées pour les dépenses imprévues. Le milliard restant sera fourni par des annulations de crédits pour les ministères.

350 millions d'euros de crédits en moins pour la Défense

À lire aussi
Un rayon jambon dans un supermarché de Nîmes (Illustration) Nutrition
Additifs : Bientôt une taxe sur la charcuterie ?

Ce sont les budgets de la Défense, l'Éducation nationale et des Finances qui sont les plus touchés. Les crédits du budget de la Défense sont ainsi amputés de 350 millions d'euros. L'Éducation nationale et les Finances seront privés de crédits à hauteur de 189 et 150 millions d'euros.

1,3 milliard d'euros reste à trouver. Il proviendra entre autres de l'application des nouvelles règles de l'assurance-chômage et d'une baisse des dépenses liées au "Grand emprunt" de Nicolas Sarkozy

Entre 2014 et 2017, ce sont en tout 54 milliards d'euros que l'État français s'est engagé à économiser.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Budget Politique Économie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants