1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Bruno Le Roux recadre les policiers qui ne dressent plus de PV pour protester
1 min de lecture

Bruno Le Roux recadre les policiers qui ne dressent plus de PV pour protester

INVITÉ RTL - Le nouveau ministre de l'Intérieur critique l'action des fonctionnaires qui font une "grève du zèle".

Bruno Le Roux, invité de RTL le 14 décembre 2016
Bruno Le Roux, invité de RTL le 14 décembre 2016
Crédit : Camille Kaelblen / RTLnet
Bruno Le Roux : les djihadistes de retour en France "font l'objet d'un suivi particulier"
01:14
Bruno Le Roux recadre les policiers qui ne dressent plus de PV pour protester
01:02
Bruno Le Roux était l'invité de RTL le 14 décembre 2016
13:17
Bruno Le Roux confirme une sécurité renforcée pour les fêtes de Noël
13:27
Julien Absalon
Julien Absalon

Les policiers ont trouvé un nouveau moyen de faire pression sur l'État. Afin de manifester leur grogne vis-à-vis des moyens alloués aux forces de l'ordre, les fonctionnaires de police semblent beaucoup moins enclins à dresser des contraventions. Au mois de novembre, les procès-verbaux pour des infractions routières étaient en chute libre par rapport à l'an dernier, avec des statistiques allant de -32% à -52%. Cette "grève du zèle", évoquée par le syndicat Alliance, ne passe pas du tout auprès de Bruno Le Roux, nouveau ministre de l'Intérieur.

"Je demande un regard citoyen. Il ne peut pas y avoir, dans cette période, de message contradictoire sur la sécurité routière. C'est d'une importance capitale", clame le ministre. C'est donc un sérieux avertissement qu'il lance à ses troupes : "Je leur dis qu'il faut être au travail et qu'ils mettent en oeuvre les moyens qu'ils n'ont jamais eu".

Bruno Le Roux rappelle ainsi les moyens qui ont été accordés par le gouvernement, notamment le plan de 230 millions d'euros annoncé en octobre dernier par son prédécesseur Bernard Cazeneuve. "Il y a cinq ans, 488 policiers sortaient des écoles. Cette année, c'est 4.600. Et l'année prochaine, 4.600 encore. Ce sont des moyens particulièrement élevés", poursuit Bruno Le Roux qui dit vouloir "continuer le dialogue" avec les policiers.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/