2 min de lecture Front national

Bruno Clavet : le candidat FN aux municipales à Paris se défend après la parution de photos en slip

VIDÉO - Moqué sur la toile après la diffusion de photos où il apparaît dévêtu, le candidat assure bénéficier du soutien de cadres FN. En 2011, Marine Le Pen demandait la démission d'un ambassadeur pour un cliché similaire.

Bruno Clavet, 24 ans, a été présenté par Wallerand de Saint-Just avec les autres candidats parisiens du Front national pour les municipales mercredi 18 décembre 2013.
Bruno Clavet, 24 ans, a été présenté par Wallerand de Saint-Just avec les autres candidats parisiens du Front national pour les municipales mercredi 18 décembre 2013. Crédit : AFP
Mathieu Dehlinger Journaliste RTL

Il assume. Depuis l'annonce de sa candidature en tant que tête de liste pour le Front national à Paris, le profil de Bruno Clavet alimente les conversations sur la toile, tant il détonne par rapport à l'image habituelle du parti.

Les médias ont d'abord exhumé une vidéo de sa participation à X Factor, télé-crochet variante de la Nouvelle Star et de la Star Academy, diffusé en 2009 sur W9. "J'étais jeune. La production avait du mal à trouver des candidats et un ami qui travaillait pour l'émission m'a demandé de participer", a-t-il expliqué. Rien de bien compromettant.

Le candidat dévêtu sur d'anciennes photos

Mais quelques heures plus tard, le candidat frontiste est tourné en dérision sur les réseaux sociaux pour des photos où il apparaît peu vêtu. Bruno Clavet s'y affiche en slip, dans des poses suggestives. "Du gâchis, dommage", ironisent certains internautes visiblement opposés à ses idées.

"Je n'ai rien à me reprocher, je n'ai rien fait de mal", réplique l'intéressé au Parisien.fr. Les clichés diffusés ont été réalisés en 2012, à New York, pour une marque de sous-vêtements et de bijoux, précise-t-il. "Je ne faisais pas de politique à l'époque", se justifie Bruno Clavet, assurant être "soutenu par des dirigeants nationaux du FN qui comprennent".

2011 : le cas de l'ambassadeur Boris Boillon

À lire aussi
Martine Vassal, candidate des Républicains, en lice pour le second tour des municipales à Marseille. élections municipales à Marseille
Les infos de 6h30 - Municipales à Marseille : Royer-Perreaut (LR) refuse une alliance avec le RN

Cocasse, car le parti n'a pas toujours aussi bien réagi face à des photos dévêtues, dénoncent certains internautes qui interpellent Marine Le Pen. Elle avait taclé Boris Boillon en 2011 : fraîchement nommé ambassadeur de France en Tunisie, l'homme apparaissait en maillot sur le site Copains d'avant.

Certes, l'homme ne briguait pas les suffrages des Français et avait déjà été contesté pour une attitude jugée agressive face à des journalistes. Mais la président du Front national, sur i-Télé, réclamait sa démission, pointant du doigt le cliché : "Pour l'honneur et la dignité des Français." Autres temps, autres mœurs ?

>
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Front national Marine Le Pen Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants