2 min de lecture Polémique

"Bordel" : "Ce n'est pas un dérapage d'Emmanuel Macron", assure Alba Ventura

REPLAY - ÉDITO - La petite phrase prononcée par le chef de l'État, mercredi 4 octobre en Corrèze, en marge d'un déplacement sur la formation professionnelle a fait réagir.

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura iTunes RSS
>
"Macron se voit comme un mécano qui va dégripper la France", dit Alba Ventura Crédit Image : AFP / Ludovic Marin | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Alba Ventura
Alba Ventura et Loïc Farge

La visite d'Emmanuel Macron en Corrèze, mercredi 8 octobre 2017, n'est pas passée inaperçue. Alors que des manifestants de l'équipementier de l'équipementier automobile GM&S affrontaient les forces de l'ordre, le Président a suggéré dans l'après-midi que "certains, au lieu de foutre le bordel, feraient mieux d'aller regarder s'ils ne peuvent pas avoir des postes là-bas". Un dérapage ? Non, le chef de l'État pense vraiment ce qu'il dit. C'est le fond de sa pensée. Cette phrase, Emmanuel Macron la prononce alors qu'il visite le premier campus des métiers du BTP à Egletons. Il est dans l'enceinte du campus. À l'extérieur, les salariés, furieux de ne pas pouvoir, le rencontrer se heurtent aux gendarmes.

Cette visite, Emmanuel Macron l'a faite aux côtés du président de la région Nouvelle-Aquitaine, qui lui fait part d'une fonderie, proche, qui n'arrive pas à recruter. C'est à ce moment-là que l'hôte de l'Élysée fait sa sortie polémique. Il est certain que le président de la République n'a pas bien aimé la pression que lui font subir les GM&S au moment de sa visite. Mais cette phrase ne s'adresse pas qu'à eux. Elle les vise bien sûr. Mais elle s'adresse en réalité à tous ceux qui préfèrent la castagne plutôt que de se retrousser les manches.

Emmanuel Macron se voit en meccano qui va dégripper la France

Alba Ventura
Partager la citation

Ce n'est pas très "politiquement correct", comme on dit. Surtout après l'épisode des "fainéants". La question c'est : est-ce qu'il le fait volontairement ou est-ce que c'est son naturel ? On pencherait plutôt pour la deuxième option. Encore que ! Ce qui est sûr, c'est qu'il ne fait pas que réfléchir à haute voix. C'est sa cohérence.

À lire aussi
Matthieu Orphelin, député REM assemblée nationale
Dîners fastueux de Rugy : "On n'est pas obligé d'être dans le faste", explique Orphelin

Sa culture, ce n'est pas la culture de la manif'. Ce que dit Emmanuel Macron, c'est : "Je ne suis pas là pour la France qui manifeste, je suis là pour la France qui bosse, pour la France qui se lève tôt". Cela vous fait penser à quelqu'un ? Oui, il y a un peu de Sarkozy chez lui.

En fait sa cohérence est connue depuis toujours. On sait qu'il a une pensée plus économique que sociale. Depuis le début, il explique qu'il veut débloquer le pays économiquement. Toute sa politique d'aide aux entreprises et de réforme de l'ISF va dans ce sens. C'est, selon lui, en faisant redémarrer d'abord la France économiquement que les Français pourront en bénéficier socialement.

Tout ce qui bloque, tout ce qui coince, c'est une perte de temps, une perte d'efficacité pour lui. Emmanuel Macron se voit comme un meccano qui va dégripper la France. Le paradoxe  c'est qu'il est vu pour l'instant comme le président qui travaille pour les riches.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Polémique Emmanuel Macron Présidence de la République
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790375431
"Bordel" : "Ce n'est pas un dérapage d'Emmanuel Macron", assure Alba Ventura
"Bordel" : "Ce n'est pas un dérapage d'Emmanuel Macron", assure Alba Ventura
REPLAY - ÉDITO - La petite phrase prononcée par le chef de l'État, mercredi 4 octobre en Corrèze, en marge d'un déplacement sur la formation professionnelle a fait réagir.
https://www.rtl.fr/actu/politique/bordel-ce-n-est-pas-un-derapage-d-emmanuel-macron-assure-alba-ventura-7790375431
2017-10-05 08:41:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/GtgiEXmYPEU6ZPFWxWtS7A/330v220-2/online/image/2017/1005/7790375876_emmanuel-macron-le-4-octobre-2017-a-egletons-en-correze.jpg